Revenir aux commentaires

Voici donc le Bilan Manga 2009 avec son introduction chiffrée et, petite nouveauté de l'année, ses graphiques qui prennent plein de place. 2009, ça représente 1525 volumes décomposés en :
- 1341 mangas
- 119 manhwa
- 10 manhua
- 31 mangas européens
- 7 mangas américains
- 5 fan books
- 3 artbooks
- 6 anime-comics
- 1 revue
- 2 méthodes


On le voit, depuis 2006, le nombre de parutions évolue assez peu, après une grosse envolée les années précédentes.

Pour en revenir plus précisément à 2009, cela nous donne : 180 nouvelles séries, 78 recueils et one-shots et 114 fins de séries. Beaucoup moins de nouvelles séries qu'en 2008 (qui en avait vu 219), marquant peut-être une difficulté de renouvellement. Difficile aujourd'hui de trouver une nouvelle pépite pour les éditeurs. On trouve également (approximativement) 56 nouveaux shônen, 57 nouveaux shôjo, 58 nouveaux seinen, 20 nouveaux boy's love et 15 nouveaux ladies.
Nous voici en tout cas face à 32 éditeurs à examiner à la loupe.


Note : les indications sônen/shôjo/seinen/boy's love/ladies sont purement indicatives, sans doute très approximatives, m'étant basée sur le classement propre des éditeurs français en premier lieu et au magazine de prépublication japonais en second lieu.










Quelques éditeurs dont on avait parlé l'année dernière ont voulu être tellement discrets en 2009 qu'ils n'ont finalement rien sorti.
C'est le cas d'Akileos avec sa collection Tengaï, au catalogue quasiment vide aujourd'hui, qui annonçait vaguement un volume 2 des Chevaliers de l'horoscope pour novembre 2009 sans qu'on ne voit rien venir... Sans doute que le manga Tengaï s'est révélé beaucoup moins lucratif qu'imaginé.
Autre éditeur dans le même genre de cas, Drakosia, qui avait lancé deux manhwa en 2007, Cynical Orange et Dokebi Bride, sans qu'on n'en entende plus vraiment parler depuis. Selon l'éditeur, ces deux séries peuvent être pratiquement considérées comme abandonnées pour cause, ô combien étonnante, de mauvaises ventes, à moins qu'ils ne trouvent un moyen miraculeux de pouvoir les poursuivre sans avoir besoin d'y gagner des sous... Ils disent vouloir désormais se concentrer plutôt sur des one-shots - comme le très mauvais The Moon en 2008 ? - mais rien n'est finalement sorti en 2009.
Du côté de Digiclub, éditeur mort-né avant même d'avoir vraiment sorti quelque chose, on n'en a plus qu'aucune nouvelle depuis fin 2007 et ce malgré l'annonce de l'arrivée d'une nouvelle série en 2008. Oublions donc...
Oublions également D/Visual apparemment, qui voulait proposer des mangas de Go Nagai à Japan Expo 2008 - gros fiasco pour problèmes de logistique, les volumes ne sont jamais arrivés - et n'a plus donné aucun signe de vie depuis... La page française qui existait là-dessus sur le site officiel japonais de l'éditeur a d'ailleurs depuis disparu.

L'année 2009 a donc continué de montrer l'évolution du marché manga. S'il y a des éditeurs qui ralentissent fortement leur activité, d'autres côté japonais commencent à se montrer sur le marché français. Ainsi, Kodansha s'est rapproché voilà quelques mois de Pika, tandis que désormais, Shogakukan et Shueisha ont dans leur escarcelle Kazé et donc Asuka comme point de chute direct dans les libraires francophones. Difficile de savoir ce que cela changera pour le lecteur - pas de raison d'une grosse baisse des prix, ils sont là parce que leur marché interne flanche, pas pour faire des cadeaux aux gentils occidentaux qui lisent leurs mangas - mais ne doutons pas que côté éditeurs français, cela doit remuer quelque peu.
Le shônen a du mal à se renouveler, le seinen ne prend pas la suite puisque son lectorat, plus âgé que le monomaniaque narutar, a sans doute plus de centres d'intérêt et de raisons de vider son portefeuille dans autre chose, le ladies n'a pas (encore ?) conquis son public peu habitué à ce qu'on lui parle en BD, reste le shôjo ciblant des lectrices jusque là oubliées par les éditeurs de produits maison. Mais à force de ne proposer que les classiques amourettes lycéennes, pas sûr que l'on ne reproduise pas la répétitivité du shônen...

Au 31/12/2009, on a :

Shônen Shôjo Seinen Boy's Love Ladies
125 77 123 7 7

Shônen en cours au 31/12/09 Shôjo en cours au 31/12/09
Seinen en cours au 31/12/09

Apparemment, un certain nombre de lecteurs parle d'une certaine lassitude ressentie ces derniers mois. Peut-être que l'avalanche de titres de ces dernières années a de quoi perturber, donner le vertige et un peu l'envie de fuir. Reste alors à retrouver l'impulsion de dépasser ses a priori ou ses craintes, de retrouver l'envie d'aller au delà et de fouiller pour trouver les nombreuses perles qui existent assurément dans les rayons surchargés des librairies, même s'il faut parfois se dépêcher tant les sorties viennent et repartent vite par manque physique de place. Il y a sans doute de quoi se sentir blasé devant tout ça mais à chacun de retrouver son enthousiasme d'explorateur du monde manga, aujourd'hui profondément riche même si certains genres restent pour le moment insuffisamment exploités en terme de diversité. Ce n'est assurément pas en restant timide et hésitant qu'on poussera les éditeurs à être curieux, incisifs et percutants dans leur choix. Plutôt que de flipper devant la masse, peut-être vaut-il mieux s'en réjouir pendant que c'est encore possible : quel plus grand plaisir pour un lecteur que de mettre la main sur une série inconnue qui va lui bouleverser les neurones ?

L'année 2009 a commencé à changer un peu le paysage manga francophone, des éditeurs en moins, des japonais en plus... 2010 verra sans doute cette évolution se continuer, reste à savoir si tout cela se fera pour le plus grand bonheur des lecteurs ou pas...