RETOUR AU SOMMAIRE

Quelques informations...

Directeur éditorial Adresse postale Date de sortie des premiers titres Site web
Pascal Lafine 6, cité Paradis
75010 Paris
Juin 1994 http://www.editions-tonkam.fr/

Collection Tarif
Ladies Seinen Shojo Shonen Tezuka Yuri
Boy's Love Action Découverte Frissons Shojo Shonen
Les tarifs s'échelonnent de 6,25 à 19,90€
selon la collection.

Quelques chiffres : en résumé...

Nombre de volumes
sortis en 2009
Nombre de séries
débutées en 2009
Nombre de séries
terminées en 2009
Nombre de séries
en cours au 31/12/09
154 153 mangas
1 artbook
14 + 7 one-shots
4 shônen, 14 shôjo,
3 seinen
15 (dont 5 commencées en 2009) 36
11 shônen, 15 shôjo,
9 seinen, 1 boy's love

Quelques chiffres : les sorties mois par mois...

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
11 12 13 10 14 18
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
13 12 13 15 13 10

Biy's Next Door

Kieli 2

Etoile 2

Sakura-gari 1

Haru hana 3

Kizuna 11

Liar Game 1 japonais

Le préféré de la prof face A japonais

2009 apporte une dizaine de volumes de plus au compteur de Tonkam par rapport à l'année précédente. Détaillons tout ça.



L'année commence calmement avec un one-shot de Kaori Yuki, Boy's Next Door, suivi d'ailleurs dès mars d'un autre, Les contes cruels, et d'un dernier en août, Gravel Kingdom. On commence à avoir bien fait le tour de tout ce qu'a sorti cette auteure désormais, en dehors évidemment de sa dernière série en cours au Japon, Guignol Kyutei Gakudan.

Il y a un autre auteur qui régulièrement fait la une de Tonkam, c'est Junji Ito, avec notamment en février Le journal de Soïchi, en mai Le journal maudit de Soïchi, et enfin La femme limace en septembre.

Revenons à février avec le début de Kieli de Shiori Teshirogi (déjà lue chez Kurokawa avec Saint Seiya The Lost Canvas et chez Tonkam avec Delivery), série en 2 tomes qui se termine donc en mai.

Un autre shôjo fait son entrée en avril à grand renfort de promotion, Special A de Minami Maki en 17 tomes, suivi en mai par Des milliers de larmes volume 1 (fin de la série en juillet après 2 tomes) de Yuana Kazumi, qu'on a pu découvrir avec Haru Hana, et les deux tomes sortant simultanément de Sugar Princess de Hisaya Nakajo, auteure de Parmi eux.

En juin, les deux tomes d'Etoile de Hiroshi Izawa / Kotaro Yamada font leur show, ainsi que le début de la réédition de Tokyo Babylon de Clamp, qui devrait compter 6 volumes. L'autre différence entre les deux versions est le format du volume, celle paraissant à l'occasion des 20 ans de Clamp étant au format classique manga.

Juillet nous fait connaître Eensy Weensy Monster en 2 tomes de Masami Tsuda (Elle et lui) ainsi que la réédition Deluxe de RG Veda de Clamp, sans oublier Yuu Watase Best Selection, un recueil de nouvelles de la shôjo mangaka. Un second volume de ce recueil est sorti au Japon, peut-être finira-t-il par arriver chez nous...

La rentrée de septembre permet de découvrir trois nouvelles séries, Sakura-gari, une des dernières oeuvres en date de Yuu Watase prévue en 3 volumes, La marque du destin de Tôru Fujieda (6 tomes) et enfin Code Geass : Lelouch of the Rebellion dessinée par Majiko ! (7 volumes, en cours), l'adaptation de l'anime du même nom. Deux autres adaptations de cet univers sortent d'ailleurs peu de temps après, Suzaku of the Counterattack en 2 tomes d'Atsuro Yomino en octobre et Nightmare of Nunnaly de Tomomasa Takuma en 5 tomes dès décembre. Pour l'occasion, Tonkam sort également en octobre Mutuality, un artbook regroupant les travaux de Clamp ayant servi de base pour la création de la série.

Enfin, c'est en novembre que paraît La fleur du sommeil de Yuana Kazumi, en 2 tomes.

Dans tous ce flot de sorties, il y a évidemment quelques fins.
En janvier s'achève la réédition Deluxe de L'histoire des trois Adolf d'Osamu Tezuka après 4 tomes tandis que la première série de Yuana Kazumi à être parue chez nous, Haru Hana, se termine avec son 3ème tome en mars.

La réédition classique de Maison Ikkoku de Rumiko Takahashi voit son 10ème et ultime volume sortir en juin, de même que le shônen Ichigo 100% de Mizuki Kawashita après 19 tomes de belles et fidèles culottes à la fraise.

Autre shônen à se finir, MxZero de Yasuhiro Kanô en juillet après 10 tomes, de même que la réédition en volume double de X de Clamp en 9 volumes. La série se terminera-t-elle vraiment un jour ?

En août, un des premiers yaoi de l'éditeur s'achève après de longs mois d'hésitation due à la faillite de l'éditeur japonais, Kizuna de Kazuma Kodaka et son 11ème tome tant attendu par les fans en émoi.

Deux autres séries se terminent en septembre après de longs mois d'attente, à savoir Hellsing de Kouta Hirano (10 tomes) et Trigun Maximum de Yasuhiro Nightow (14 tomes).

Enfin, la dernière série à en finir avec les étagères s'appelle Spirit of the Sun de Kaiji Kawaguchi, son 17ème sortant en décembre. Notons d'ailleurs qu'une suite est en cours au Japon, Spirit of the Sun - Kenkoku hen (bientôt 5 tomes) mais la première série n'ayant pas franchement été un succès commercial en France, Tonkam a d'ors et déjà indiqué qu'il ne la proposerait pas.

Une dernière série connaît une sorte de fin, à savoir Jojo's Bizarre adventure de Hirohiko Araki dont la cinquième saison, Golden Wind, sachève également en décembre avec son 17ème volume. Mais pas d'inquiétude, aux dernières nouvelles, la suite à savoir la sixième saison intitulée Stone Ocean est bien prévue, de même que Steel Ball Run.



Côté news, c'est durant ce mois de décembre 2009 que Tonkam a annoncé le lancement d'une nouvelle collection, Young, à mi-chemin entre le shônen et le seinen. On devrait y retrouver des séries déjà dans le catalogue comme Vagabond, Zetman, Hellsing, Homunculus, Gantz, Tough, Trigun Max, Ma femme est une étudiante ou Free Fight mais c'est également l'occasion d'en lancer des nouvelles. Ainsi, Liar Game de Shinobu Kaitani (Sommelier), une série en 10 tomes pour le moment, et Wolf Guy de Yoshiaki Tabata / Yuuki Yugo (bientôt 7 tomes) devraient l'intégrer.
Dans la série Code Geass, deux autres adaptations sont prévues pour sortir en 2010 : Knight For Girls (5 tomes) et Queen For Boys (5 tomes).

D'autres séries sont déjà visibles dans le planning de début 2010 comme Les fruits sanglants de Junji Ito, Le préféré de la prof en 2 tomes de Miki Aihara (Hot Gimmick et Honey Hunt chez Panini Manga) ou encore le Boy's Love Not Ready ?! Sensei de Kazuma Kodaka.
Un second one-shot de la mangaka est prévu pour février, Housekeeper of Business Suit.

Le journal de Soïchi

Sugar Princess 2

Eensy Weensy Monster 2

Code Geass : Lelouch of the Rebellion 1

MxZero 10

Spirit fo the Sun 17

Wolf Guy 1 japonais

Housekeeper of Business Suit japonais

Que dire sur Tonkam... La première chose qui me vient, c'est sur leur site web. Pour le lecteur lambda, le site web d'un éditeur n'est peut-être pas très important, mais pour moi en tant que webmaster, la question devient tout de suite plus intéressante. Pour tenir à jour Mangaverse, j'ai énormément besoin des sites officiels. Inutile de dire que tomber sur des sites pas trop mal foutus, avec un planning simple, clair et bien mis à jour, sans oublier des couvertures de bonne qualité, ça change tout de suite beaucoup de choses. Et j'ai tendance à penser qu'un site web reflète quand même une partie du travail en interne d'un éditeur : un site propre ne voudra peut-être pas dire que tout est idyllique derrière mais un site bordélique mis à jour tous les six mois a quand même une chance d'être tenu par une équipe soit j'men foutiste soit totalement débordée... Alors oui, soyons honnête, sur ce point-là, j'aime bien Tonkam. Site propre, net, à jour. Je n'en demande pas plus.
Niveau catalogue, pas grand-chose à redire non plus : si je suis loin d'être aussi fan de leurs sorties qu'il y a quelques années, c'est le cas chez beaucoup d'éditeurs aujourd'hui. Après tout, avec 1500 sorties par an dispatchées sur une trentaine d'éditeurs, difficile de sortir du lot par un choix radicalement différent et innovant comme c'était le cas il y a 4 ou 5 ans. Surtout que j'ai tendance à ne pas être très demandeuse des titres qui finalement font des succès, dire qu'un catalogue me plaît à 100% serait comme signer l'arrêt de mort de l'éditeur en question... Bref, pas de quoi me passionner plus que ça mais il faudrait que je fouille un peu. De plus, on remarque que comme d'autres éditeurs historiques, Tonkam joue la carte de la réédition de ses anciennes gloires (critiques ou commerciales), que ce soit des Clamp, Maison Ikkoku, I"s, Angel Sanctuary... On peut le voir comme un moyen de faire découvrir son ancien catalogue aux p"tits jeunes qui découvrent le manga aujourd'hui, un moyen de mettre en avant son catalogue... De même, Tonkam joue beaucoup la carte politique d'auteurs : Kaori Yuki, Clamp (même s'ils ne sont pas seuls dessus), Yuu Watase, Hisaya Nakajo, etc., il est assez courant de retrouver plusieurs voire tous les titres d'un auteur populaire. De là à sortir la moindre daube que l'auteur a dessinée pour payer ses impôts...
Non, le seul truc qui me choque définitivement chez Tonkam, encore et toujours, en dehors peut-être d'un nombre de sorties un peu excessif pour être vraiment logique, c'est sa politique d'adaptation graphique. Entre ses choix de polices qui m'arrachent les yeux - j'ai abandonné Code Geass au bout de 20 pages, illisible pour moi - et le choix de ne traiter aucune ono sur les titres les moins chers... C'est comme regarder un film sans bruitage. Ca me gêne, ça me hache la lecture, je sens comme un manque, même si je ne lis pas consciemment les onomatopées, je m'y réfère, elles sont un guide à l'histoire. Qu'elles ne soient pas sous-titrées me gâche la lecture. On nous rétorque que c'est pour baisser coûts pour les livres à 6,25€. Soit, mais d'autres éditeurs sortent des titres moins chers entièrement traités. De plus, quand on peut sortir 10 voire 13 ou 14 volumes par mois, c'est qu'on a quand même quelques moyens... Enfin, pourquoi un titre comme Code Geass, annoncé comme un gros succès, avec une grosse communication dessus, à 7,50€, n'a aucune ono traduite ?? Certes, je veux bien croire que le fan lambda de Code Geass n'en a sans doute rien à secouer de l'adaptation graphique mais bon, les japonais comprennent les ono que dessinent les mangaka, pourquoi pas nous ? Et à côté de ça, Special A, à 6,25€ donc, est entièrement traduit, les ono toutes refaites, tout comme To Love ou Les princes du thé pour les mangas que j'ai feuilletés. J'ai du mal à comprendre la logique...
Non, décidément, je ne m'y fais pas...