Vertige Graphic Directeur éditorial :

Benoît Maurer
Date de sortie des premiers titres : Mars 2004
  Site web

Quelques chiffres : les sorties mois par mois...

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
0 2 2 1 0 0
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
0 0 2 3 0 0
Nombre de volumes parus en 2012 10



RETOUR AU SOMMAIRE

Grosse année 2012 pour IMHO, qui a ainsi proposé 10 one-shots au fil des mois. Détaillons ça...

One-shots 2012
Pour achever la parution de Bambi d'Atsushi Kaneko, IMHO a sorti Bambi 0, sur l'enfance de l'adorable tueuse sanguinaire. On a également pu retrouver Shuzuka Nakano avec Le semeur d'étoiles, six ans après Le piqueur d'étoiles.

On connaissait déjà le style trash de Hideshi Hino avec Serpent Rouge et Le panorama de l'enfer (ressortis d'ailleurs dans une nouvelle édition en novembre 2012, non pris en compte ici), on a pu continuer avec L'enfant insecte.

Bambi 0
Volume français
Le semeur d'étoiles
Volume français
L'enfant insecte
Volume français
Fraction
Volume français
Anamorphosis
Volume français

Toujours dans un genre à ne pas laisser entre toutes les mains, Fraction et Anamorphosis de Shintaro Kago, déjà connu pour Carnets de massacre, 13 contes cruels du grand Edo et prochainement pour Carnets de massacre, les étranges incidents de Tengai (charmant cadeau pour la Saint Valentin 2013).
Et pour terminer avec le style trash, Le labyrinthe des rasoirs de Jun Hayami.

Le labyrinthe des rasoirs
Volume français
Palepoli
Volume français
Tohu-Bohu
Volume français
Promenades...
Volume français
Blue
Volume français

Style un peu différent avec Usumaru Furuya (qu'on connaît bien si on aime Sakka notamment) et son Palepoli, ainsi que Tohu-Bohu de Shin'ya Komatsu.
Et terminons avec Promenades dans la ville de la boîte à biscuits de Rokudai Tanaka et Blue de Naoki Yamamoto, dont on a pu déjà découvrir le style très érotique avec son célèbre Asatte Dance chez Tonkam.

Annonces 2013
2013 verra peut-être (je dis bien "peut-être") la sortie des Nuits Picabiennes de Xie de Yuji Kamosawa (annoncé depuis, quoi... 2004 ?) et sans doute de Charivari de Tori Miki (Intermezzo), d'Heartful Company de Pierre Taki et Man Gataro, de la série Opus du regretté Satoshi Kon ainsi que du résultat de sa collaboration avec Mamoru Oshii, Seraphim. Sans oublier Mind Game de Robin Nishi.

Les nuits picabiennes de Xie
Volume japonais
Charivari
Volume japonais
Opus
Volume 1 japonais
Seraphim
Volume japonais


Pas à me plaindre

Depuis ses débuts, IMHO ne cesse de surprendre avec des titres vraiment à part. Bien sûr, ce n'est pas un éditeur qui parlera à tous. Personnellement, l'ero-guro, le méga-gore, le malsain, le dérangeant, ce n'est pas trop mon truc (je suis une petite nature sensible et délicate... même si je lis Lovecraft !). Mais cela reste une facette du manga qui mérite après tout d'être exploré (du moment qu'on est prévenu). Et l'éditeur n'en reste pas à ça, comme le prouvent certaines sorties 2012, l'excellent Semeur d'étoiles par exemple.
IMHO a en tout cas mis le turbo cette année, et le planning a presque été respecté (en tout cas, régulièrement mis à jour). Bon, on ne parlera pas des Nuits picabiennes de Xie, véritable serpent de mer dont je finis par penser qu'il n'existe pas en vrai... Et les retards de sortie ne sont finalement pas bien gênants puisque l'éditeur ne s'adresse pas au même lectorat que les Kana et consorts, dont le public est nettement plus exigeant (voire radical) concernant la régularité des sorties.
Je suis en tout cas vivement intéressée par les Satoshi Kon et la diversification du catalogue de l'éditeur, restant néanmoins dans sa branche de découvertes étonnantes, ne peut que me réjouir.