Alien 9 par Hitoshi Tomizawa - 1999
3 volumes (édition terminée) - Asuka
3 volumes (édition terminée) - Akita shôten
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 7,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures espagnoles Couvertures américaines

Donnez votre avis

Pas de chance pour la jeune Yuri Ootani. Ses camarades de classe viennent de la désigner comme nouvelle membre du plan anti-alien de l'école. Elle si banale, si ordinaire, sans aucun talent particulier, ne supporte pas l'idée de devoir faire équipe avec un bogue (un alien de protection) pour attraper et liquider les envahisseurs extra-terrestres ! Heureusement, ses deux nouvelles collègues, la brillante Kasumi et la réfléchie Magumi, sont beaucoup plus douées qu'elle et arriveront à rattraper, non sans mal, ses éternelles erreurs et maladresses. Mais qu'est-ce qui se cache derrière cette section anti-alien ?

Sorti au Japon en 1999, Alien 9 est un manga en 3 volumes signé Hitoshi Tomizawa, adapté en 2001 en animé de 4 épisodes (disponible chez Dybex). Hitoshi Tomizawa qu'on retrouvera d'ailleurs prochainement chez Soleil Manga avec Battle Royale 2 - Blitz Royale.
Si le design tout mignon et tout en rondeurs des jeunes collégiennes héroïnes pourrait faire croire qu'on se trouve là face à un manga bon enfant gentillet, le fait qu'il ait été prépublié dans le magazine Young Champion (pour jeunes adultes donc) de l'éditeur japonais Akita shôten indique déjà que cette première impression est peut-être trompeuse. Et la lecture le confirme vite.

En effet, le scénario, qui n'a pourtant l'air de rien en soi (des jeunes filles choisies pour combattre des envahisseurs, ce n'est pas d'une folle originalité), se démarque vite par un côté assez noir et sombre, presque dérangeant. De fait, si les héroïnes paraissent toutes gentilles avec leurs grands yeux innocents, leur maladresse, leur enthousiasme naïf face à des aliens ressemblent plus à des Pokémon qu'à des monstres tentaculaires, l'action est plutôt sanglante.
Le style n'est pour autant ni morbide ni malsain (on s'attend presque à voir des écolières à moitié nue sauvagement agressées par des monstres libidineux - cela aurait été tellement facile et si prévisible, surtout vu certains détails comme la manière de se nourrir des bogues - mais pas du tout), au contraire, une distance s'installe. Il y a en fait un gros décalage entre la "réalité" de la violence des scènes (morts inattendues, sang qui gicle, vrilles transperçantes, combats mortels, etc.) et les non-réactions des personnages. Certes, Yuri pleure mais c'est le cas 90% du temps (ce qui rend d'ailleurs le personnage un peu agaçant dans le premier volume, impression qui se calme ensuite)... Pour autant ce décalage ne sonne pas faux, ne donne pas l'impression que l'auteur reste maladroit dans l'élaboration du comportement de ses personnages, au contraire, cela reste tout à fait cohérent avec l'univers développé... et c'est ça qui est finalement dérangeant.

Au final, voilà un titre plutôt ambigu, original dans son approche, dont on ressort un peu supris, perplexe, sans vraiment savoir quoi penser, sans vraiment savoir ce que le mangaka avait en tête. On reste un peu sur sa faim tant l'univers créé garde ses mystères, tout n'étant pas vraiment expliqué, exploité ou dévoilé. Surprenant et assez efficace pour rester en mémoire, en tout cas, pour peu qu'on accroche au style...

Droits images et couvertures: © Hitoshi Tomizawa 1999 - publié au Japon par Akita Publishing Co., Ltd.



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga