Fairy Cube par Kaori Yuki - 2005
3 volumes (édition terminée) - Tonkam
3 volumes (édition terminée) - Hakusensha
Sens de lecture japonais - 112x170 mm - 5,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures allemandes

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Ian Hasumi, 15 ans, est surnommé le mytho dans son lycée. Pourquoi ? Parce qu'il n'a cessé de dire qu'il voyait le monde des fées, mais aussi son double, un garçon aux yeux rouges et aux cheveux verts qu'il a nommé Tokagé et qui semble le haïr. Voilà alors qu'il revoit Line, son amie d'enfance, la seule avec qui il a pu partager l'expérience de cet autre monde. Mais les années ont passé depuis leur brutale séparation...
Au même moment, des crimes ensanglantent le pays, des gens sont retrouvés morts, le dos couvert de sang comme si des ailes leur avaient poussé...

Les fans de Kaori Yuki sont servis avec Tonkam qui, au fil des années, semble parti pour sortir toute la bibliographie de la shôjo mangaka. Après Angel sanctuary, Néji, la série des Comte Cain dont notamment God child, l'éditeur nous aura proposé la courte série en trois volumes Fairy cube avant d'enchaîner avec Ludwig Révolution et la version deluxe d'Angel sanctuary.

Kaori Yuki, c'est souvent simple : on aime ou pas du tout. Fairy cube ne fait pas exception. Son graphisme reste fidèle à lui même, jouant à fond la carte de l'esthétisme gothique pseudo-classe, avec ses personnages éthérés, élégants, au regard mystérieux... mais qui ont au final tous la même tête, n'arrangeant rien à l'impression de fouillis qui se dégage de chaque page. Page tellement chargée en détails qu'on ne sait pas trop où regarder pour enfin réussir à comprendre le sens de ce qu'on lit.
La narration est toujours aussi brouillonne, multipliant les personnages, les points de vue, à tel point qu'au lieu d'enrichir et d'épaissir le récit, elle le dessert en le surchargeant. Ainsi, les premières pages nous parachutent au milieu de paroles énigmatiques qui seront censées prendre tout leur sens d'ici quelques chapitres... si l'on s'en souvient encore, vu la quantité de textes et de retournements qu'on aura ingurgités en cours de route.

Néanmoins, les deux premiers volumes tiennent presque la route et restent compréhensibles, même si on ne peut pas dire que les personnages soient très attachants à force de jouer leur beau gosse poseur ou leur midinette, jamais réellement développés au delà de leur stéréotype de base. Sans compter les moments estampillés "attention, écoute bien, je vais te raconter mon histoire qui explique pourquoi je suis un gros s.....", manquant singulièrement de subtilité, posés là au milieu de la route parce qu'on ne savait pas trop comment les insérer plus finement au cours du récit.
Mais voilà que le troisième volume, et surtout son dénouement, gâche définitivement une sauce qui avait déjà du mal à prendre : tout n'y est que cliché (sacrifice prévisible, haine née d'un malentendu, vraie/fausse trahison et j'en passe) et bons sentiments ("pourquoi vivre dans ce monde si la personne que j'aaaaaaime n'y est pas...", "j'étais aveuglé par la haine alors que j'étais entouré d'amûûûûr, comment me faire pardonner ?"), la narration devient encore plus bordélique et on ne comprend plus grand chose à qui fait quoi ni pourquoi.
De toute façon, les raisons qui auront poussé tel personnage - qu'on pourra qualifier de "faux méchant manipulé par le vrai méchant" - à faire les pires atrocités sont tellement puériles et simplistes que le tout manque finalement complètement de consistance. Quant au "vrai méchant", c'est bien simple, il est risible, sans intérêt et sans carrure.
Pour finir, ma phrase préférée : "Elle vit seule avec sa mère qui la bat, leurs relations sont difficiles". Tu m'étonnes...

Côté adaptation, je continue à avoir quelques problèmes avec la politique "les onomatopées sont juste là en déco donc ne les traduisons pas" de Tonkam. Mais saluons tout de même le lexique de fin de volume, expliquant divers termes un peu obscurs employés au fil de la traduction.
A noter que les 70 dernières pages du troisième volume sont consacrées à une nouvelle, Psycho Knocker.

Droits images et couvertures: © Kaori Yuki 2005 - publié au Japon par Hakusensha Inc., Tokyo



Retour liste manga


Anonyme 06-12-2010
   Comme chaque fois avec Kaori Yuki, j'ai aimé graphisme, univers et personnages... par contre on se fatigue toujours à essayer de rester concentrer pour finalement ne jamais être vraiment sûr d'avoir tout bien compris... mais bon, c'est du Kaori Yuki ;)

Mymy
30-10-2008
   Je suis tombé sur ta fiche sur Fairy Cube par hasard et ta critique m'a tellement fais rigoler que j'ai décidé d'acheter les tomes pour pouvoir rire un bon coup devant ce manga qui avait l'air tellement caricatural.

J'ai adoré ! Les dessins sont magnifiques, et pour ce qui est du scénario et des personnages... Ils m'ont fait bien fait marrer, le manga se prend effectivement très au sérieux et nous sort des passés tragiques à tour de bras. Mais comment les insérer dans la trame de l'histoire ? Facile ! En plein milieu d'un combat, le méchant s'arrête de taper le gentil et se met comme ça à raconter sa vie pendant une demi-heure. Le gentil, malgré ses trois côtes brisées et le sang qui lui sors de la bouche, lui sort une phrase dégoulinante de niaserie gentillette (je cite : J'ai pitié de toi qui ne connait même pas l'amûûûûr).

Les rebondissements sont à la hauteur des personnages : les morts ressucitent puis se sacrifient deux chapitres plus tard pour prouver qui finalement ils étaient plein d'amûûûr eux aussi. Face à tout ce bon sentiment, les faux méchants redeviennent gentils et s'allient avec le héros pour combattre le vrai méchant (aisément reconnaissable : c'est le seul qui n'a pas un passé larmoyant, ou même de passé tout court)...

Malgré tout, on se laisse prendre au jeu en souriant et finalement le lecteur passe un très bon moment dans une ambiance assez sombre éclairée de quelques fous rires probablement non prévus par l'auteur...

À lire et à relire !

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga