K par Shiro Tosaki / Jirô Taniguchi - 1988
1 volume (édition terminée) - Kana
1 volume (édition terminée) - Futabasha
Sens de lecture japonais - 148x210mm - 15,00€
Pas de planning
Couverture japonaise Couverture française

Donnez votre avis
Lire les autres avis

La face nord du K2 n'a pas encore été vaincue. Un homme s'y est toutefois risqué mais le voilà coincé, promis à une morte certaine si personne ne vient à son secours. Son père, malgré tout son argent, ne parvient à rien. Mais on lui dit qu'il y a à quelques kilomètres de là un homme qui pourrait sauver son fils. Il s'appelle K, personne ne sait rien de lui à part qu'il est capable de l'impossible quand il s'agit d'affronter les géants de l'Himalaya...

K est un manga de la collection Made In de Kana où l'on retrouve Jirô Taniguchi au dessin et Shiro Tosaki au scénario. Ainsi, 17 ans avant Le sommet des dieux, Taniguchi avait déjà tenté l'aventure de mettre l'Everest en scène.

Le style du dessinateur convient en tout cas toujours autant à ce type de manga. Ses personnages sont massifs, robustes, ancrés au sol, les montagnes sont majestueuses, impressionnantes. Taniguchi parvient parfaitement à rendre la puissance d'une nature qui n'apprécie pas de se faire piétiner par des humains plus avides de réussite qu'humbles devant sa force.
C'est de là que vient la différence de K, le seul capable de réussir là où tous les autres échoueront. Non pas par sa technique, bien qu'elle soit exceptionnelle, ni par sa robustesse, même si c'est grâce à elle qu'il peut mettre en pratique ses sauvetages, mais par son acceptation d'une nature plus forte que lui, qu'il vaut mieux apprendre à écouter, dont il faut imiter les mouvements plutôt que de lutter face à des puissances bien plus monumentales qu'un simple être humain, aussi doué soit-il. Ainsi, il est capable de l'impossible sans être pour autant un casse-cou risque-tout fonçant tête baissée dans le premier défi lancé. Pragmatique, impassible, il a déjà goûté à la peur de mourir, à la terreur de la solitude absolue et sait mesurer ses chances de réussite, ayant appris qu'il doit tout miser sur la patience et la saisie des opportunités que lui offre une nature hostile où l'homme n'a pas sa place.

Chaque chapitre de K connaît à peu près le même déroulement : une équipe est en difficulté sur un haut sommet jugé inaccessible, les secours renoncent les uns après les autres et K finit par surgir, pas toujours de plein gré au départ d'ailleurs. On le croit poussé par l'argent car tous les autres ont renoncé malgré des sommes colossales proposées. Mais la gloire, la fortune, la renommée ne l'intéressent pas.
On parle de demi-dieu, de bête sauvage capable de survivre à n'importe quoi. C'est donc assez grandiloquent, théâtral et le personnage est capable de prouesses physiques inimaginables. Mais on évite le côté parfois assez sentimental et larmoyant de Taniguchi vu qu'ici, le héros ne montre pratiquement aucun sentiment et que la majeure partie des pages est consacrée à sa survie en haute montagne. L'approche y est plus technique qu'émotionnelle, spirituelle que sensible. "Mourir maintenant ou mourir plus tard... Tant que j'escaladerai des géants, je n'échapperai pas à cette fatalité !!", voilà qui résume la vie de K.

K s'avère donc plutôt prenant si l'on accepte le style mis en place, assez pompeux parfois. Mais le dessin reste assez impressionnant et même si les histoires sont relativement prévisibles dans leur tournure et leur fin (on se doute bien qu'il réussit à chaque fois), la méthode qu'utilise le héros pour s'en sortir est toujours assez palpitante et on se prend assez vite au jeu. Lecture donc plutôt divertissante si Taniguchi ne fait pas fuir et si on a 15€ à y consacrer...

Droits images et couvertures: © Jiro Taniguchi et Shiro Tosaki 1993 - publié au Japon par Futabasha Publishers Co., Ltd., Tokyo



Retour liste manga


Herbv
10-03-2008
Tout est dit dans cette fiche, aussi bien les points forts que les défauts.

Effectivement, ce qui ont aimé la série Le sommet des dieux ont tout intêret à lire ce recueil des avantures de K. Ceux qui n'ont pas trop aimé pourront quand même s'y intéresser car, avec un seul volume, la lecture y est nettement moins lassante. Ceux qui ont détesté passeront leur chemin car les deux titres sont quand même très proches aussi bien au niveau du dessin que de la narration ou des personnages.

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga