Crazy Beach par Hideki Owada - 2004
1 volume (édition terminée) - Taifu comics
1 volume (édition terminée) - Shônen Gahôsha
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 7,95€
Pas de planning
Couverture japonaise Couverture française

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Mizuki Hazuki débute dans le Beach-Volley. Son physique assez avantageux lui permet de devenir la coéquipière d'Ozôin alias Miss Eléphant, championne rêvant d'une nouvelle victoire. Mais pour mériter sa place, Mizuki devra redoubler d'effort, aussi bien pour acquérir la force nécessaire que réclame Ozôin que pour survivre aux mauvais traitements infligés par Usui, virée parce qu'elle était vraiment trop moche pour passer à la TV...

Après Heaven eleven, Taifu comics récidive avec Hideki Owada en nous proposant son one-shot Crazy Beach. Fini le foot, place au beach volley !
Mais un beach-volley un peu spécial, pratiqué par des machines de guerre en maillots de bain, capables de vous trouver du pétrole ou des fossiles grâce à leur service super-puissant. Ah oui, ceux qui ont déjà lu une oeuvre d'Owada (chez Taifu ou chez Kurokawa) le savent déjà, le mangaka n'a pas peur du ridicule et est prêt à l'excessivité la plus extrême pour faire rire ses lecteurs. Crazy Beach n'échappe donc pas à la règle.
Ainsi, la jeune Mizuki, que nous appellerons affectueusement Méduse, est une totale abrutie dont la naïveté est aussi élevée que sa capacité à gagner en force en subissant les pires tortures. Ne comprenant rien, ne remarquant jamais la méchanceté de ses rivales, acceptant avec le sourire propre aux neuneus la rudesse totalement intéressée de sa coéquipière voulant juste bosser avec la plus forte, la jeune fille développe sans savoir comment des talents exceptionnels qui feraient pleurer de honte Captain Tsubasa.

Tous les coups sont permis, surtout les plus cons, voilà la marque de fabrique d'Owada. Son humour est donc excessif, crétin, mais aucun risque de réelle lassitude ou fatigue ici, malgré le rythme endiablé du manga, vu qu'il n'y a qu'un volume. Le tout se lit donc assez vite et difficile de s'empêcher d'au moins sourire une fois en grommelant "Bon sang, qu'est-ce que c'est con !" avec une pointe de fou rire nerveux qui finit même par surgir devant l'excessivité de ce qu'on lit.
A moins bien sûr d'être complètement réfractaire au style du mangaka, évidemment très particulier, aussi bien dans son dessin, pas franchement beau mais efficace et adapté, que dans son humour...

Droits images et couvertures: © Hideki Owada 2004 - publié au Japon par Shônen Gahôsha Co., Ltd., Tokyo



Retour liste manga


Blood
04-12-2007
Oué, un volume sympatoche, qui se laisse lire tout en faisant parfois sourire, mais c'est loin d'être un indispensable ^^

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga