Inugami, le réveil du dieu chien par Masaya Hokazono - 1997
14 volumes (édition terminée) - Akata/Delcourt
14 volumes (édition terminée) - Kodansha
Sens de lecture japonais - 126x180 mm - 7,50€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Fumiki est un jeune lycéen un peu tête en l'air, pas franchement intéressé par ses études et qui se laisse vivre en rêvant de devenir un poète. Un jour, alors qu'il se trouve dans son petit coin secret, une vieille usine désaffectée, il fait la rencontre d'un étrange chien-loup qui a le numéro 23 gravé dans l'oreille. Tout d'abord paniqué, il finit par se prendre d'affection pour l'animal pas ordinaire qui lui sauve la vie et est capable d'apprendre à parler mais aussi de faire sortir des piques acérées de son corps. En même temps, en ville, des gens se font massacrer dans les rues et la police n'a aucun indice. Et dans l'ombre, un mystérieux homme aux dons de voyance puissants, recherche le numéro 23...

Mélange de magie noire, de religion shintô, de manipulations génétiques, difficile de définir ce seinen manga en 14 volumes qui paraissait dans le magazine Afternoon de Kodansha. Ce qui domine dès les premières pages (le premier volume commence relativement fort à ce niveau), c'est énormément de violence, d'enchaînement de scènes toujours plus gores (le nombre de personnages, et autres créatures, qui se font allègrement découper en morceaux ou qui implosent doit dépasser la centaine en 5 volumes, sans qu'on semble vraiment s'arrêter pour prendre en compte la valeur et la perte d'une vie). Pas bien sûr d'ailleurs que cette surenchère de boucherie apporte un réel plus au manga...
En contrepartie, on y trouve également, furtivement, de la douceur, de la tendresse, voire même un peu d'humour dans les relations (exprimées de manière relativement sensible, sans trop de mièvrerie ni d'exagération, même si ça donne un côté un peu surréaliste au manga vu les atrocités qui s'y passent...) entre certains personnages.
En 5 volumes, l'histoire continue, des réponses font place à de nouvelles questions, les personnages se découvrent et des relations se créent, les éléments s'enchaînent, mais peu de réelles évolutions finalement pour le moment: 23 reste le "gentil", l'innocent, toujours curieux de l'homme, là où ses congénères sont largement moins tendres, massacrant tout, apparaissant les uns après les autres à la manière de boss de fin de niveaux de jeux vidéo, toujours plus effrayants et puissants. Un personnage compare 23 à un ange, les autres pourraient être comparés à des anges déchus, sans pour autant qu'on en reste à une notion de bien ou de mal un peu trop simpliste mais plutôt d'une force qui dépasse ça, cherchant peut-être à renouer avec un équilibre que l'homme ne cesserait de défaire...
On n'est pas étonné de retrouver là des thèmes auxquels Akata semble s'intéresser: à première vue, l'opposition ville/nature, avec d'un côté la ville et ses défauts, l'homme courant après le profit acharné quelqu'en soit le prix, au mépris de tout esprit moral, et de l'autre la nature utilisée et exploitée qui semble se défendre de manière très violente. Néanmoins, on évite pour le moment un manichéisme trop marqué (comme pouvait l'être Tajikarao par exemple), du fait entre autre qu'on a trois partis représentés et non deux, le dernier étant l'équilibre entre toutes les forces en présence, équilibre qui mènerait alors à une harmonie bénéfique pour tous, en la personne de Fumiki, jeune garçon un peu en marge de son temps qui cherche sa place dans une société où il ne se reconnaît pas. La ville n'est pas non plus vue de manière uniquement négative selon le point de vue de 23, au regard innocent, découvrant le coeur des hommes, tour à tour gentils et amicaux, sans scrupules et cruels.
Tout n'est alors pas tout blanc ou tout noir, l'homme reste le principal sujet d'exploration de ce manga (dépassant donc l'opposition simpliste progrès/tradition), oscillant entre course au pouvoir (entre autre) et innocence, tour à tour bourreau et victime de lui-même et de sa propre folie...
Difficile de savoir jusqu'où l'auteur va nous mener et qu'est-ce qui s'en dégagera finalement...
A noter un bonus plutôt fourni en fin de volume 5 sur les principaux kami (divinités) de la religion shintô. Niveau dessin, on reste dans du classique, relativement fouillé mais pas toujours totalement maîtrisé, comme si l'auteur avait voulu trop en faire (niveau proportion par exemple, ou encore dans les visages de personnages qui ne sont pas très expressifs ni très variés).
En résumé, un titre avec une idée de base plutôt intéressante, mêlant mysticisme et science mais dont le fil des évènement s'avère un peu basique au bout de 5 volumes, n'apportant pas de réelle évolution dans l'histoire. Néanmoins, ce qui fait l'intérêt du titre pour moi, c'est moins le scénario en lui-même que toutes les questions et idées sous-jacentes, sur la place de l'homme, sa manière de faire face à la vie, à ses responsabilités, à ses peurs, au monde qui l'entoure et qu'il croit pouvoir dominer. Rien de réellement indispensable au final, certes, mais de tout de même suffisamment intéressant pour titiller la curiosité...


- dessin relativement agréable et réaliste...
- narration plutôt fluide et dynamique
- une base de scénario plutôt intrigante
- des questions sous-jacentes sur l'homme et ses relations avec le monde qui l'entoure
- des petits moments tendres et humains pour souffler un peu
- ... mais dessin parfois pas totalement maîtrisé, un peu maladroit, avec des visages assez inexpressifs et des proportions pas toujours vraiment respectées
- au bout de 5 volumes, pas de réelle évolution de l'histoire
- une grose dose d'hémoglobine qui n'apporte, à force de surenchère, pas un réel plus au déroulement des événements
- l'auteur nous fait découvrir la pensée des animaux qu'il met en scène, leur donnant un côté un peu trop humain dans leur raisonnement pour être vraisemblables

Finalement, un manga assez intrigant, piquant quelque peu la curiosité malgré un scénario qui a du mal à avancer (en dehors de nombreuses giclées d'hémoglobine), mais offrant quelques questions intéressantes sur l'homme...


Nombre de volumes lus: 5 au 12-12-2003
Retour liste manga


Shewolf
29-04-2005
   J'ai d'abors commencer à lire le premier et je l'ai bien aimer mais j'ai arrêter au 4 car ça devenai trop nul. Il y a toute les cinq minutes du sang. Mais j'aime la relation entre Fumiki et 23. C'est le seul truc bien.

demona
14-12-2004
   j'ai aimé l'histoire et les questions que l'on se pose par la suite !
mais , j'ai été déçu par le volume 14 car le dessin est complettement différent des autres volumes et moin bien métrisé

Bloody
21-11-2004
   Inugami le réveil du dieu chien. Au début, je me suis dit "vachement violent" mais je ne sais pas pourquoi j'ai continué et franchement je le regrettes po car on s'attache très facilement à nos 3 héros (23, Fumiki et Mika) et surtout à ce qui se passe autour d'eux.
De plus, tout au long des volumes, on voit l'évolution de ces personnages entre eux...
La question que je me pose s'est y-a-il vraiment un méchant ??Je ne le penses pas...Chacun a ses propres motivations..

ombrefeu
06-10-2004
   attention: possible spoiler

pourquoi lire ce manga??

tout d'abord pour la relation unique entre les trois personnages principaux, 23 le dieu chien, qui découvre en un jeune garçon: fumiki, la meilleure part de l'homme, ce jeune homme qu'on pourrai au départ prendre pour un rêveur inadapté et incapable qui montre un courage et une volontée incroyable au regard sévere mais juste de son amie mika, dont l'étrange attirance pour fumiki et l'amitié quelle porte a 23 semblent un message d'espoir.

pour les personnages secondaires qui apparaissent au fil des volumes et leurs caractéres forts ou attachants mais toujours bien affirmés et qu'on peut hair , plaindre ou aimer tant ils se rapprochent de notre réalité.

enfin si comme moi vous aimez mêler religion, mythologie, apocalypse et combat pour la vie lisez "inugami"

les seuls points faibles de ce manga sonts a mon avis: la mauvaise habitude d'hokazono de couper la pluspart des volumes a un momment crucial de l'histoire, de plus certaines scènes semblent parfois un peu inutiles ou trop sanglantes

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga