Etrange petite Tatari (L') par Kanako Inuki - 1992
6 volumes (édition terminée) - Akata/Delcourt
6 volumes (édition terminée) - Seirindo Visual
Sens de lecture japonais - 112x176 mm - 5,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis

Tatari a douze ans et espère bien, en ce jour de rentrée dans sa nouvelle classe, pouvoir enfin vivre une année scolaire tranquille. Mais elle a du mal à se faire des amis, n'agissant jamais comme il faut selon les critères de ses camarades, et ceux-ci auront vite fait de décider qu'elle ferait un parfait souffre-douleur. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que si le nom de Tatari veut dire "La malédiction divine", ce n'est pas pour rien...

L'étrange petite Tatari est un manga de Kanako Inuki dont Akata/Delcourt nous avait déjà proposé La femme défigurée, dans leur collection Obon. Ainsi, l'étrange et l'horreur se partagent de nouveau la vedette au fil de ces courtes histoires mettant en scène la jeune Tatari au coeur de son école.

En soi, le schéma reste pratiquement le même au fil des chapitres : Tatari est le bouc émissaire de la classe, se fait martyriser par un de ses camarades sous le regard moqueur des autres mais finit par utiliser son pouvoir pour retourner la situation. En effet, elle semble pouvoir jeter des malédictions et malheur à celui qui la force à en arriver à de telles extrémités.
Pourtant, Tatari est la gentillesse et la bonté même mais son comportement timide et son visage pas très attrayant l'ont d'office fait basculer dans le camp des victimes. Au contraire, ses camarades semblent gentils et biens sous tout rapport avec des visages d'anges mais leur coeur renferme énormément de méchanceté, d'hypocrisie, de jalousie, de cruauté... On est bien loin ici de l'enfant naturellement bon et gentil, innocent et pur... Mais toute personne ayant déjà été dans une cour de récréation sait pertinemment que cette vision idyllique de l'enfance n'a pas grand chose à voir avec la réalité.
Ainsi, l'image qu'en donne Inuki est beaucoup plus vraisemblable et elle n'hésite pas à égratigner la bonne morale en montrant les enfants sous un jour beaucoup plus noir, quand ils martyrisent, menacent, frappent, mentent... Bref, agissent en êtres bassement humains.

Bien sûr, on sait d'avance que la pauvre Tatari, plutôt attachante et touchante dans son envie toute simple d'avoir une amie, va en prendre plein la tête, ce qui s'avère un peu répétitif, mais il faut reconnaître que voir sa malédiction se mettre en marche, jamais gratuitement, peut s'avérer assez jouissif (qui n'en a pas un jour rêver ?). Et souvent très inventif, assez expéditif et bien plus éducatif qu'on pourrait le croire... bien qu'un peu salissant, sans doute, entre les tripes qui volent ou les visages qui se déforment.
Eh oui, Tatari a sa méthode bien à elle pour faire comprendre, par la manière forte quand tout le reste ne fonctionne pas, à ses camarades comment se conduire en respectant l'autre...

Droits images et couvertures: © Kanako Inuki / Seirindo Visual Co. Ltd.



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga