Tsukihime par Sasakishonen - 2004
10 volumes (édition terminée) - Ki-oon
10 volumes (édition terminée) - Media Works
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 6,90€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures américaines

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Il y a huit ans, Shiki Tôno a failli mourir. Renversé par une voiture, le voilà l'hôpital où il se réveille enfin après une grosse opération. Mais voilà qu'il découvre que son environnement a changé : tout autour de lui est recouvert de lignes, que ce soit les objets ou les humains. Pire encore, s'il suit ces lignes avec un couteau par exemple, il est capable de détruire n'importe quoi. Et évidemment, personne ne le croit. De quoi devenir fou... Heureusement, il rencontre une femme qui lui donne une paire de lunettes capable de lui redonner une vision normale.
Huit ans plus tard, Shiki continue de souffrir de crises d'anémie mais cela ne l'empêche pas d'avoir une vie presque ordinaire. Confié à son oncle et sa tante, le voilà rappelé au manoir familial à la mort de son père. Il y retrouve sa petite soeur Akiha. Mais des meurtres ignobles frappent la ville et terrorisent les habitants. Shiki rencontre alors une femme dont il finit par rêver qu'il la tue sauvagement. Mais est-ce vraiment un rêve ? Surtout quand cette femme réapparaît devant lui en se présentant comme un vampire ?

Tsukihime est à la base un jeu vidéo sorti en 2000 par la société TYPE-MOON. Son succès amène son adaptation d'abord en un anime de 12 épisodes en 2003 puis en manga dès 2004 sous le crayon de Sasakishonen chez l'éditeur Media-Works, version que nous propose aujourd'hui Ki-oon.
Au programme des festivités : action, boucherie et drame familial.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous avons là un héros plus atypique que ne le laisse croire son physique : le petit faiblard à lunettes est un classique parmi les classiques mais on nous le présente rarement d'office comme un potentiel découpeur en série. Sa vision des lignes de mort semble lui donner une autre personnalité, bien loin de celle du charmant lycéen toujours gentil avec tout le monde.
Néanmoins, le doute est vite levé : pas besoin d'en faire un méchant, il y en a déjà plein autour de lui qui ont les crocs qui les démangent suffisamment pour apporter son lot d'hémoglobine au manga.

Le voilà ainsi partie prenante d'une guerre entre clans vampires sans oublier une troisième faction qui a bien dans l'idée d'envoyer tous ces suceurs de sang ad patres. Les combats s'enchaînent donc, la narration est plutôt rythmée mais mine de rien, les personnages restent assez peu développés - les copains de classe donnent vraiment une impression de bouche-trou juste là pour donner un semblant de vie normale à Shiki - même si certains dégagent tout de même un petit quelque chose en plus. La charmante Arcueid, de par son statut de vampire originelle, nous est régulièrement présentée comme surpuissante mais manque toujours de finir en poussières, n'étant jamais au mieux de sa forme au bon moment. Il faut bien donner une raison à Shiki de dévoiler son côté sombre...

L'histoire reste en tout cas assez simple à suivre du fait qu'il n'y ait finalement pas tant de personnages que ça en lice, même si l'on tente souvent de nous lancer sur de fausses pistes de manière pas toujours très très subtile. Cela reste assez efficace mais tout de même, les deux premiers volumes donnent un peu une impression de remplissage tant ce qu'il s'y passe n'apporte en fait pas grand chose, le troisième repartant avec les mêmes bases que le début du premier.
La famille Tôno est au coeur de tout : les vampires seraient-ils de simples prétextes pour cette mise en image d'un drame familial que le jeune Shiki aura préféré oublier ? Tout de même, tout cela intrigue et donne envie d'en savoir un peu plus, preuve que les choses restent faites assez efficacement.
Le fan service sexy est étonnamment à peine présent mais le dessin n'est pas forcément des plus adaptés, semblant plus fait pour une histoire sentimentale que pour un manga de combat bien sanglant. Car cela découpe, déchire, tranche, arrache à tout va mais de manière relativement neutre, sans qu'on se sente spécialement impliqué dans le carnage.

Bref, cela donne un manga plutôt prenant à partir de la fin du premier volume, où l'histoire commence à prendre son rythme de croisière, mais qui sera sans doute au final assez vite oublié, ses protagonistes - bien qu'assez attachants pour certains - manquant singulièrement d'épaisseur et de développement. Sans oublier de temps à autre une grosse impression de délayage quelque peu gênante vu qu'il ne sort qu'un volume par an et que l'histoire n'avance donc pas bien vite.

Droits images et couvertures: © Sasakishonen 2004 - publié au Japon par Media Works Inc., Tokyo



Retour liste manga


reality
03-04-2008
   Personnellement, j'ai adoré ce manga. L'histoire est prenante même si ça tourne parfois à la boucherie!! La relation entre Shiki et sa soeur Akiha est vraiment intéressante!! Et on a envie de percer le mystère d'Arcueid. Le gros point négatif de ce manga ets sa lenteur de parution!!!
Enfin voilà, je conseille vivement ce manga pour tous les amateurs de fantastic un peu sanguinolant.
Bonne lecture

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga