Avant la prison par Kazuichi Hanawa - 2002
1 volume (édition terminée) - Vertige Graphic
2 volumes (édition terminée) - Shogakukan
Sens de lecture japonais - 170x240mm - 18,00€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couverture française

Donnez votre avis

D'un côté, Kazuichi Hanawa, amoureux des armes à feu et qui tente de restaurer une arme en sa possession depuis peu et sévèrement attaquée par la rouille. Une arme qui le mènera jusqu'en prison... De l'autre, une petite fille du 16ème siècle qui vit son quotidien entre un père forgeron obsédé par son travail et son amie Ume qu'on dit possédée...

En 1994, Kazuichi Hanawa était arrêté pour possession illégale d'armes à feu et condamné en 1995 à 3 ans d'emprisonnement. En 2000, il sortait Dans la prison, son témoignage sur son incarcération que l'éditeur Ego comme X nous permit de découvrir en version française. En 2002 sort Avant la prison chez l'éditeur japonais Shogakukan, où Hanawa mêle sa propre histoire et celle d'une petite fille des temps féodaux.
Selon les dires d'Hanawa, le but de l'éditeur japonais en lui parlant de ce projet était d'amener l'auteur à expliquer ce qui l'avait amené en prison. Guère enchanté à cette idée, le mangaka en fit un mélange de fiction et d'autobiographie, un mélange plutôt étrange.
D'un côté, il nous raconte avec le même souci du détail que dans Dans la prison la minutie avec laquelle il s'est mis à nettoyer une arme rouillée, nous montrant alors toute son obsession pour les armes à feu et ce depuis toujours, au travers d'anecdotes sur son enfance et adolescence.
De l'autre, il nous invite dans le quotidien d'une petite fille du 16ème siècle dont le père est un forgeron s'employant alors à copier les premières arquebuses arrivées au Japon par le biais d'un navire portugais échoué.
Dans ces deux histoires, des thèmes communs : celui des armes à feu bien sûr, que la petite fille déteste devoir aider son père à forger, préférant les amusements de son âge tandis qu'Hanawa prend plaisir à nettoyer et remodeler son arme rouillée. Cette manière de traiter un même sujet de manière diamétralement opposée se retrouve avec les thèmes, liés, de culpabilité et purification. Dans le Japon médiéval, la petite fille se sent coupable de ne pas aider son père comme elle pense devoir le faire et son amie Ume qu'on dit possédée par l'esprit malin d'un renard se sent coupable de ce qu'elle ressent pour sa famille, se sent coupable de sa propre famille qu'elle juge hantée par un lourd fardeau qu'elle ne parvient pas à comprendre. Au travers d'une démarche d'ascète, elle tente alors de se purifier de cette culpabilité et ainsi de purifier sa famille, une famille surtout mise à mal par le désintérêt du père, plus occupé par sa maîtresse que par sa femme qui ne fait que faire rejaillir sa haine sur sa fille. De l'autre côté, Hanawa purifie en quelque sorte son arme en tentant de lui rendre son éclat d'origine pour finalement se sentir coupable et honteux après son incarcération (mais plus honteux de s'être fait prendre que d'avoir possédé l'arme en question ?).

La limite entre les deux histoires, contemporaine et passée, n'est jamais claire puisque d'une case à l'autre, on bascule entre les deux, passant de l'auteur concentré sur ses soudures aux rites de purification d'Ume sans oublier de temps à autre quelques incursions dans le quotidien d'une prison comme Hanawa le racontait déjà en détail dans Dans la prison. Des scènes de vie carcérale toujours aussi proches du documentaire mais certainement moins fortes ici puisque c'était dans leur répétition qu'elles prenaient toute leur signification dans Dans la prison. Pour autant, ce passage constant d'un univers à un autre ne choque nullement, ne perturbe pas la lecture, donnant même un rythme très particulier à l'ensemble, imbriquant deux histoires qui ne se rencontrent pourtant jamais tout en se répondant au fil des cases. Le récit reste parfaitement fluide, lorgnant entre humour, légèreté, lourdeur des obligations familiales ou philosophie bouddhiste.

Au final, un manga plutôt étonnant et difficile à juger de par une narration plutôt atypique qui parvient pourtant à garder tout son rythme de bout en bout.
A noter toutefois qu'Avant la prison compte en fait 2 volumes, un second tome étant paru en 2004 au Japon. Un second volume que Vertige Graphic ne prévoit a priori pas de sortir selon leurs propres dires...

Droits images et couvertures: © Kazuichi Hanawa 2002 - publié au Japon par Shogakukan Inc., Tokyo



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga