Regatta par Hidenori Hara - 2002
6 volumes (édition terminée) - Kurokawa
6 volumes (édition terminée) - Shogakukan
Sens de lecture japonais - 128x182 mm - 6,50€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis

Il y a déjà un an, Kenji Kurata, grand espoir de l'aviron, mourait lors d'un entraînement avec son ami Makoto Ôsawa. Depuis, ce dernier a abandonné la course malgré ses capacités hors norme. Quand la jolie Misao, la petite amie de Kurata, revient au club, Ôsawa se voit remis face à ses choix : recommencer ou oublier définitivement tout ce qui le faisait vibrer autrefois...

Regatta est un manga en 6 volumes de Hidenori Hara, mangaka dont Kurokawa nous avait déjà fait découvrir Densha otoko, sans oublier G.Gokudo Girl chez Pika, scénarisé par Buronson.

Difficile au premier abord de ne pas voir une certaine ressemblance entre le travail de Hidenori Hara et celui de Mitsuru Adachi : même éditeur japonais, mêmes thèmes à savoir un triangle amoureux dans un contexte sportif (avec un décès en toile de fond), une narration qui s'affranchit souvent des limites des cadres, des personnages au physique immédiatement reconnaissable, immédiatement accessibles mais à la profondeur psychologique qui se révèle petit à petit, une bonne dose d'humour et d'autodérision. Mais en rester là serait fortement limiter le travail de Hara.
Déjà parce qu'il cible plus adulte que son collègue amateur d'amours adolescentes. Ainsi quand Adachi prépublie dans le Shônen Sunday, Hara est régulièrement, depuis 1990, dans le Young Sunday ou le Big comic spirits, visant les jeunes adultes.

Son trait est effectivement immédiatement identifiable, plutôt old school, énergique et même nerveux, avec des personnages qui ont une gueule, ne cherchant apparemment pas le parti pris esthétique. Ainsi, Hara n'hésite pas à leur déformer le visage durant l'effort, ce qui arrive plutôt souvent dans Regatta, nous plongeant en plein dans le monde, pas franchement connu, de l'aviron.
Si le sport tient une part importante, il est surtout le lien entre tous, ce qui permet à des personnages si dissemblables au premier abord de se trouver, de se révéler, d'évoluer, de s'épanouir. Et évidemment à une romance de naître, aussi intense qu'une course d'aviron (si si, intense), tenant plus sur les efforts de longue haleine que sur une prouesse de quelques secondes.

Ainsi, on commence par faire connaissance avec l'obligatoire personnage féminin, Misao, qui, contrairement aux filles des shônen sportifs habituels, ne sert pas de simple potiche juste là pour admirer les pectoraux d'acier des beaux mecs qui transpirent devant elle. Observatrice, elle s'y connaît vraiment en aviron et parvient même à suivre Ôsawa dans sa course vers l'absolu, celui-ci espérant toujours dépasser son ami et néanmoins rival Kurata malgré la mort de ce dernier. Culpabilité, remords, souffrances, les deux rescapés du trio d'amis doivent apprendre à dépasser leur peine et aller de l'avant.
Le fantôme de Kurata n'est au départ pas un poids, une gêne qui les empêche d'avancer mais au contraire un moteur, celui qui va permettre à Ôsawa de se remettre en course pour enfin tenter d'en finir avec leur histoire commune abruptement interrompue. Pourtant, plus les efforts vont être donnés, plus le jeune sportif devra remettre en question sa motivation, sa rage d'aller de l'avant, obligé de pousser à bout son physique déjà pas banal, ne devant finalement pas se retrouver emprisonné par sa seule obsession de dépasser Kurata, qui lui donne la rage de ne pas perdre mais risque de lui couper les jambes à cause du lourd poids à porter.

Au lieu de nous commencer son histoire par l'habituel flash-back retraçant les rencontres et heures de gloire du trio, Hara nous propose d'apprendre à connaître les personnages après le drame. Ainsi, Kurata nous est présenté au travers du regard de ses amis, des souvenirs qu'ils en gardent, parcellaires et ciblés. La psychologie des personnages se fouille donc petit à petit, au fur et à mesure, leur faisant alors gagner épaisseur et densité touche par touche.
De plus, on ne se focalise pas que sur Ôsawa, Misao et Kurata mais aussi sur leur entourage immédiat. Ainsi, Chisako, la petite amie d'Ôsawa apparaît comme le stéréotype classique de la nunuche décérébrée mais Hara parvient à lui faire dépasser cette image, la rendant particulièrement touchante dans son amour finalement à sens unique pour son doudou d'amour complètement obsédé par un fantôme dont il espère pouvoir se détacher une fois son objectif atteint.

L'aviron est en tout cas le moyen, le prétexte utilisé par Hara pour mettre en scène avec pas mal d'humour et de sensibilité tout ce petit monde. Il parvient à rendre chaque course particulièrement intense et rythmée, par une narration éclatée se jouant des limites des cases tout en parvenant à rester totalement lisible et fluide. A la limite, seuls les très nombreuses onomatopées pourraient s'avérer un peu gênantes vu qu'elles prennent beaucoup de place mais c'était déjà sans doute le cas de la version japonaise. Le trait devient alors particulièrement nerveux, rageur, bouillonnant, parvenant à rendre l'intensité de l'effort physique déployé, notamment par un Ôsawa totalement sauvage et abandonné face à l'énormité de ce qui l'attend.
A noter en fin de volume quelques pages bonus nous proposant d'en savoir plus sur Hidenori Hara ou l'aviron.

Droits images et couvertures: © Hidenori Hara 2002 - publié au Japon par Shogakukan Inc., Tokyo


- un dessin expressif et énergique
- une narration rythmée, originale, fluide
- une histoire classique, mêlant romance et sport, mais efficacement menée
- des personnages fouillés et attachants

Regatta s'avère donc un manga mêlant sport et romance de manière intense et sensible, creusant petit à petit ses personnages attachants dans leurs failles et leurs peines, tout en sachant proposer des petites notes d'humour bienvenues pour empêcher que le manga ne devienne lourd ou pesant.


Nombre de volumes lus: 4 au 16-12-2007
Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga