Asagiri - Les prêtresses de l'aube par Hiroki Ugawa - 2001
4 volumes (édition en cours) - Ki-oon
9 volumes (édition terminée) - Shônen Gahôsha
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 6,90€
Planning de sortie
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures américaines

Donnez votre avis

Tadahiro Amatsu revient à Miyoshi, ville qu'il avait précipitamment quittée voilà cinq ans. Il doit y retrouver ses cousines, les soeurs Hieda, des prêtresses shinto, dont Yuzu, une fille de son âge dont il était inséparable voilà des années. Mais un homme masqué apparaît devant lui, l'appelant "descendant du saniwa" et lui promettant un destin hors du commun, en communication avec le monde des dieux. Il n'a pas le temps d'en dire plus que les soeurs Hieda arrivent et parviennent à repousser les démons qu'il leur envoie. De toute évidence, le jeune Tadahiro intéresse beaucoup de monde...

Asagiri, les prêtresses de l'aube est un manga de Hiroki Ugawa toujours en cours chez l'éditeur japonais Shônen Gahôsha où il est prépublié dans le magazine Young King Ours. Néanmoins, sa parution est des plus lentes, le volume 4 datant tout de même de janvier 2004... Toujours est-il qu'il aura été adapté en une série TV de 26 épisodes en 2002 (non disponible en France).

Il faut reconnaître que le scénario en lui-même est des plus classiques : un combat entre le Bien et le Mal, le monde des démons qui veut revenir au premier plan, un jeune homme clé qui ne sait rien de son passé ni de ses pouvoirs... Mais ce qui rend les choses un peu plus étranges, c'est le mélange assez bizarre entre cette guerre féroce et le quotidien des personnages, presque léger et totalement insouciant. Ainsi, les membres du comité des prêtresses vite créé au sein de l'école n'ont peur de rien, personne ne s'étonne jamais de rien et l'enchaînement des divers événements sonne étrangement, oscillant entre la gravité d'un combat sans merci et la nonchalance d'une vie d'écolier classique. La peur de la mort, issue pourtant relativement logique d'un affrontement avec des démons de l'autre monde, ne semble jamais effleurer personne, donnant donc un comportement un peu invraisemblable pour des adolescents de 16 ans.

Le trait est plutôt classique, un peu limité même parfois, et il faut quelques temps pour s'immerger dans la vie de la famille Hieda (avec le cliché du paternel immature qui veut protéger ses chères fifilles des méchants garçons cherchant à s'approprier leur vertu... et les méchants démons qui veulent leur massacrer la tête, ils ne comptent pas ?).
Néanmoins, on notera une petite originalité : les démons et tout ce qui est issu de l'autre monde sont comme dessinés au pinceau et à l'encre de chine, donnant une texture plus mouvante, une silhouette moins définissable à ce qui ne devrait pas être dans le monde des humains. Mais en contrepartie, cela rend les phases de combat entre prêtresses et démons un peu moins lisibles, presque baveux, sans compter qu'elles peuvent être assez chargées en onomatopées.

En quatre volumes, il faut reconnaître que les choses n'ont pas vraiment évolué (en fait, la fin du volume 4 augure le vrai début des affrontements mais vu que le volume 5 se fait attendre...) et la romance que les autres personnages n'arrêtent pas de suggérer entre Tadahori et Yuzu est un peu lourde à force puisque, comme d'habitude, le brave héros cherche plutôt à s'éloigner de sa belle pour lui éviter sa part de problèmes. Ce qui s'avère bien inutile puisque la demoiselle fait forcément partie prenante de l'ensemble, de par sa condition de prêtresse de l'aube.
Néanmoins, Tadahori, de par son ambivalence, son équilibre précaire entre le monde des hommes et celui des démons, peut s'avérer intéressant, ne semblant jamais vraiment appartenir au quotidien de ses copains de classe.

L'ensemble se lit en tout cas plaisamment mais il manque un petit quelque chose pour donner réellement envie de voir un peu plus loin, le scénario s'effaçant très vite des mémoires après lecture. Les personnages sont sympathiques mais un peu creux et l'intrigue peine à se développer. Reste tout de même une immersion dans le Japon shintoïste, avec ses rites, ses miko (prêtresses) et ses divinités...

Droits images et couvertures: © Hiroki Ugawa 2001 - publié au Japon par Shônengahosha Publishing Co. Ltd.



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga