Love'Inc par Karos / Kalon - 2007
3 volumes (édition terminée) - Shogun
Sens de lecture français - 128x182 mm - 6,95€
Pas de planning
Couvertures françaises

Donnez votre avis

Nicolas a toujours vécu dans son village, avec ses parents viticulteurs. Hélas, la crise du vin l'oblige à se lancer à l'assaut de la capitale pour intégrer l'Institut National de Commerce afin qu'il apprenne comment sauver l'exploitation familiale. Voilà donc notre campagnard débarquant de sa cambrousse dans un univers totalement inconnu, fait de beaux gosses méprisants et de blondasses décérébrées... et même de joueurs de musique venus vraisemblablement d'un autre monde (celui où les oreilles n'existent pas) et d'associations étudiantes regroupant tous les losers rejetés par les autres...

Love'Inc est un euromanga avec Karos au scénario et Kalon au dessin. La prépublication aura commencé dès le premier numéro du Shogun Mag avant de se poursuivre dans le Shogun Shonen. Le premier volume contient les cinq premiers chapitres et les chapitres 6 à 12 pour le volume 2.
Ici, c'est le parti de la parodie complètement déjantée qui aura été choisi par les auteurs et effectivement, ça tourne vite au gros n'importe quoi totalement assumé.

Comme toute parodie qui se respecte, on part bien sûr avec des personnages stéréotypés à l'extrême et donc facilement identifiables : ici notre bouseux issu de sa campagne en tient une sacrée couche, campant dans le jardin du Luxembourg en se nourrissant de pigeons cuits au feu de bois (et vu la toxicité des pigeons de Paris, le gars risque vite de se transformer en monstre radioactif...). S'il pourrait facilement être très agaçant de par sa candeur de péquenot, il est heureusement entouré d'une bande de tarés complètement allumés, entre le sosie de Steven Seagal, le tombeur raté, le cuistot cousin de Terminator et j'en passe ce qui fait que, très vite, on ne se focalise donc plus sur notre plouc en peau de chèvre.

Leurs premiers jours à l'Institut National du Commerce tournent rapidement au carnage mais de manière suffisamment rythmée pour éviter toute lassitude - le scénario étant en soi assez mince - sans pour autant donner mal à la tête à cause d'un abus d'hystérie collective. Les références sont évidemment nombreuses, que ce soit aux séries TV américaines - 24, Lost ou Heroes - comme aux mangas - Naruto, Dragon ball ou Ken et son hokuto de cuisine - et même les personnalités publiques n'y échappent pas (Bové, si tu nous lis...). Les gags sont particulièrement crétins et drôles, tombant rarement à plat, les dialogues bien écrits et assumant totalement leur connerie. Les personnages sont hautement ridicules de manière assez jouissive, s'en prenant plein la tronche, totalement tournés en dérision par leurs gentils petits camarades qui oublient rarement de taper là où ça fait très très mal (non un peu plus haut, quand même...), apparaissant alors finalement plutôt attachants dans leur boulet-attitude.

Le trait s'améliore au fil des chapitres et l'histoire, assez limitée au départ, réussit même l'exploit de gagner en densité, restant dans le n'importe quoi totalement extrême (les luttes de pouvoir au sein des associations de l'école sont terribles !!) mais permettant de donner plus d'épaisseur aux personnages.

Bref, on aurait pu craindre une parodie insipide à l'humour sans intérêt et on se retrouve avec un bon p'tit euromanga plutôt marrant et très divertissant, évitant toute autre prétention que celle de faire gigoter les zygomatiques.

Droits images et couvertures: © Kalon & Karos 2007 - Les Humanoïdes Associés S.A.S. Paris



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga