Aya, conseillère culinaire par Saburô Ishikawa - 2004
5 volumes (édition terminée) - Doki-Doki
5 volumes (édition terminée) - Hôbunsha
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 6,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Aya Kisaragi, conseillère culinaire chez Food Project, attaque sa mission du jour : elle doit permettre au Tarô Ramen de ressusciter, quitte à en virer le chef devenu alcoolique. Tout cela sous le regard désemparé de son assistant Ippei Komaï, nouveau venu dans la profession qui ne comprend guère les méthodes de son aînée. Le chef du restaurant n'a ainsi pas le choix : réussir à servir 500 clients par jour et ce malgré la concurrence ou partir cuver son vin ailleurs...

Après Le Gourmet solitaire de Masayuki Kusumi / Jiro Taniguchi chez Sakka et Sommelier d'Araki Joh / Shinobu Kaitani / Ken-ichi Hori chez Glénat (qui va d'ailleurs bientôt récidiver dans le vinicole avec Les gouttes de Dieu), Doki-Doki se lance également dans la grande cuisine avec Aya, conseillère culinaire en 5 volumes d'Ishikawa Saburô, supervisé par Kobayakawa Yôsei (qui apparaît d'ailleurs dans le manga lui-même).

La trame de départ nous propose de suivre la jeune Aya, aux qualités gustatives exceptionnelles et qui n'a donc pas son pareil pour aider les cuisiniers et restaurateurs au bord de la banqueroute. Mais la jeune femme n'a pas un caractère facilement déchiffrable et elle entre souvent en conflit avec son assistant Ippei. Ces deux-là ont une vision bien différente de la cuisine et de leur métier : d'un côté, la rigueur, les qualités de cuisinière et le professionnalisme froid d'Aya, adepte des méthodes radicales et expéditives pour atteindre son but, de l'autre, la fougue, l'humanisme désintéressé et la générosité d'Ippei, ne comprenant guère sa collègue quand elle ne semble voir que le montant de son chèque à la fin d'une mission.
Bien évidemment, les choses ne sont pas si simples, et la jeune femme au caractère bien trempé qui nous paraît au départ bien peu sympathique se révèle au fil des histoires, découvrant petit à petit ses projets, ce qui l'a amené là où elle est et ce vers à quoi elle tend, avec ténacité et confiance. Ainsi, les deux collègues ont beaucoup à apprendre l'un de l'autre, Ippei n'étant pas là que comme souffre-douleur de l'autoritaire jeune femme mais gagnant en intérêt au fil des sauvetages de cuisiniers en détresse, apportant à leur duo insolite la chaleur qui semble tant manquer à Aya, elle qui défend pourtant une cuisine pleine d'amour et de douceur.

Si les deux premiers volumes nous font suivre diverses histoires indépendantes de faillites à éviter grâce aux conseils souvent durs mais avisés de la jeune femme, le troisième modifie la donne en ne proposant plus qu'une histoire complète sur tout le volume. Peut-être est-ce dû au changement de scénariste en cours de route, Aouchi Akio n'étant plus crédité dans ce rôle à partir de ce tome (on peut d'ailleurs remarquer que dans les deux premiers volumes, plusieurs noms sont crédités pour les scénarii de chaque histoire). Voilà qui permet en tout cas un éclairage différent des deux protagonistes principaux, permettant de les développer et de mieux les faire connaître et comprendre par le lecteur.
Quelques petites touches d'humour évitent également qu'on se prenne trop au sérieux et la relation entre Aya et Ippei, plutôt ambigue de l'extérieur, gagne en tendresse au fur et à mesure que le jeune homme en apprend plus sur sa collègue, en même temps que nous.
Au final, si chaque histoire a pour point de départ la cuisine, c'est plutôt vers l'humain, ses faiblesses, ses doutes et sa volonté de réussir à faire partager ce qu'il aime que se concentrent nos deux conseillers culinaires, jouant alors autant sur la psychologie et l'écoute que sur la qualité des plats cuisinés.

Voilà en tout cas un manga sympathique, au dessin simple et net, sans fioriture, nous dévoilant quelques secrets sur la cuisine japonaise sans pour autant nous écraser sous le poids de trop de recettes fastidieuses. Chaque histoire a un côté enquête policière au fur et à mesure que l'on découvre comment aider tel restaurateur à s'en sortir, notamment grâce à un rythme bien mené qui donne envie de suivre chaque affaire jusqu'au bout. Le tout s'avère donc simple, frais, sympathique, tout à fait digeste pour 5 volumes qui ne donnent pas une addition trop salée...
A noter dans chaque volume des fiches recettes de Kobayakawa Yôsei pour les amateurs de cuisine japonaise... si vous parvenez à trouver les ingrédients !

Droits images et couvertures: © Ishikawa Saburô, Kobayakawa Yôsei 2005 - publié au Japon par Houbunsha, Tokyo



Retour liste manga


skye
19-05-2008
   Un titre intéressant (les personnages et les histoires sont sympathiques) surtout sur ses 3 premiers volumes, les deux derniers étant un peu baclés.

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga