Boogiepop Dual par Kohei Kadano / Masayuki Takano - 2000
2 volumes (édition terminée) - Ki-oon
2 volumes (édition terminée) - Media Works
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 7,50€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures allemandes

Donnez votre avis

Le jeune Akizuki fait sa déclaration à Koga, une de ses camarades de classe. Mais celle-ci le rejette, l'accusant de la harceler notamment au travers de lettres très explicites. Si le jeune homme ne comprend pas, son but n'était néanmoins pas si innocent... En effet, une légende urbaine circule chez les filles sur le mystérieux Boogiepop, un ange de la mort...

Boogiepop Dual est un manga de Masayuki Takano, déjà auteur de Blood Alone chez Ki-oon, tiré des écrits de Kôhei Kadono. Il s'agit donc d'une histoire inédite prenant place dans le même univers que les autres adaptations de la série de romans Boogiepop, tout comme la version animée, Boogiepop Phantom sortie chez Dybex. Le problème, c'est que si l'on ne connaît absolument rien à l'univers Boogiepop, comme c'est mon cas, ce n'est pas la lecture des deux volumes de Boogiepop Dual qui vous renseignera.

Le trait de Takano, qui n'est déjà pas un modèle d'expressivité dans Blood Alone, est du même genre ici. Cela reste assez froid même s'il parvient à insuffler pas mal de sympathie aux deux protagnistes principaux, Akizuki et Igarashi, qui, comme Misaki et Kuroe dans l'autre manga déjà cité, entretiennent une relation entre amitié et amour, que l'on apprend peu à peu à découvrir au fil de quelques flash-backs.
Mais ici, la découverte n'est que superficielle et beaucoup de zones restent dans l'ombre, apportant donc assez peu d'épaisseur aux personnages.
De plus, il y en a quand même beaucoup qui nous tombent dessus d'un coup et la narration pas toujours bien fluide n'aide pas tellement à rendre le tout très clair. La méconnaissance de l'univers de Boogiepop rend le tout encore plus flou et rien ne nous explique vraiment le passif des personnages, qui est qui, pourquoi, en dehors du classique duel du gentil contre le méchant dont on ne comprend guère les enjeux ni les méthodes... Ils parlent tous par énigme, ne finissent pas leurs phrases, laissent planer des mystères sans que l'on sache vraiment s'il y a une réponse à trouver ou pas. Que les révélations soient lentes et obligent à une attention du lecteur, c'est parfait, mais encore faut-il que le résultat en vaille le coup et qu'il y ait bien quelque chose de consistant à découvrir...

En outre, le dessin de Takano n'est décidément pas bien adapté pour les scènes d'action - fort heureusement, il y en a peu - qui restent alors très figées et ne dégagent guère d'énergie, ce qui est tout de même un peu embêtant pour des combats... L'ambiance qui se voudrait sans doute oppressante et glauque reste simplement froide, sans guère de tension ni de force puisqu'on ne sait pas du tout le contexte de l'histoire. Notons d'ailleurs que le tout ne fera pas fuir même les âmes les plus sensibles : aucun effet sanguinolent, rien que du soft et pas franchement de grosse trouille à l'horizon.

Bref, on se retrouve là face à quelques pièces d'un puzzle sans doute bien plus grand. Mais des pièces qui ont du mal à s'emboîter les unes dans les autres et laissent donc au final une impression d'inachevé donnant alors une oeuvre mineure qui s'oublie aussi vite qu'elle a été lue...

Droits images et couvertures: © Kohei Kadano 2000 © Masayuki Takano 2000 - publié au Japon par Media Works Inc., Tokyo



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga