Cheminot (Le) par Jiro Asada/Takumi Nagayasu - 1999
1 volume (édition terminée) - Génération comics
1 volume (édition terminée) - Kodansha
Sens de lecture français - 130x180 mm - 12,04 €
Pas de planning
Couverture française Couverture japonaise

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Ce manga est composé de deux histoires:
Le cheminot: De nous jours, le 31 décembre. Otomatsu est le chef de la gare de Horomai, un petit village qui ne compte plus que quelques habitants après que les jeunes soient partis trouver du travail ailleurs. La ligne de Horomai, très ancienne et plus assez rentable, va fermer dans 3 mois. Jusque là, Oto compte bien continuer son travail, même pour un train vide de tout passager. Depuis que sa femme est morte il y a 2 ans, il n'a plus grand chose à faire de sa journée. Et il s'apprête à passer son dernier réveillon avec son meilleur ami Sen...
Love letter: Goro, un petit malfrat, vient de sortir de prison où il est resté pendant 10 jours pour vente de videos porno. Il travaille pour une organisation de yakuzas. Un an auparavant, cette organisation lui a fait épouser une jeune chinoise afin de lui obtenir le droit de rester au Japon. Il y a gagné 500 000 ¥, et la jeune femme est devenue prostituée pour l'oganisation. Mais voilà qu'elle vient de mourir et Goro doit récupérer son corps, puisqu'il est son mari...

Rien de mieux pour finir l'année 2001 que de parler d'un des meilleurs manga de cette année. Composé de deux histoires indépendantes l'une de l'autre, ce manga m'a profondément émue. Pour vous dire, je l'ai lu au boulot, ce qui à la base n'est guère discret (quoique le 31, c'est assez tranquille :-)), mais en plus j'en ai pleuré (ce qui encore moins discret :-)).
Commençons par le dessin. Très très beau. Très réaliste, un trait fin, précis, détaillé, aussi bien pour les visages, les vêtements, les décors (quelque part ça me fait penser à du Tsukasa Hôjo, en encore plus beau) (Rq: j'ai appris il y a peu que Hôjo s'était justement inspiré du style de Nagayasu... je comprends mieux :-)). En un mot, magnifique. Un dessin qui sait vraiment faire passer l'émotion, par les expressions des visages, les décors enneigés de Horomai ou pluvieux de Chikura, qui créé une atmosphère très forte. A la base, le Cheminot est un roman de Jiro Asada, qui a eu beaucoup de succès au Japon et a même été adapté en film. Il est étonnant de voir le résultat de sa mise en image quand on sait que le dessinateur et l'auteur ne se sont jamais rencontrés. Parlons de la première histoire "Le cheminot". Un homme qui a consacré sa vie entière à son travail et y a perdu sa fille et sa femme. Un homme qui s'est toujours obligé à tenir le coup, à ne jamais pleurer, à ne jamais abandonner son poste, même dans les pires moments, toujours là sur le quai de la gare à attendre l'unique train de la ligne. Un homme pour qui le temps semble s'être arrêté, toujours dans son uniforme, au milieu de nulle part, avec toujours les mêmes gestes. Toujours là, toujours à l'heure, toujours à son poste, qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vente. Même quand sa fille se meurt, quand sa femme est au plus mal. On ne peut être que saisi par l'émotion au fil des pages. Cet homme qui a perdu sa famille pour son travail, et qui pense ne pas mériter sa retraite car il se dit qu'il doit ennuyer beaucoup de monde à rester dans sa petite gare pour rien. On peut se dire "il est idiot, pourquoi a t'il fait tout ça, ça ne servait à rien", mais on comprend qu'il a aidé beaucoup de gens, en étant là, toujours là. La nostalgie des jours passés, la tristesse des jours disparus, le temps qui passe dans ce village où tout semble figé... c'est tout ça qu'on retrouve dans cette histoire, dans la vie de cet homme, qui inspire un profond respect.
Quand à la deuxième histoire, on change un peu de monde. On passe des chemins de fers au monde écoeurant des yakuzas. Un homme qui épouse une femme qu'il ne verra jamais vivante, juste pour lui obtenir des papiers. Une femme qui va aimer cet homme qu'elle ne verra jamais, qu'elle remerciera pour l'avoir épousée et lui avoir donné la possibilité de rester au Japon. Et cet homme qui va ouvrir les yeux sur l'horreur de la situation, cette femme qui le remercie alors qu'elle est morte seule loin de tous après avoir passé un an à se prostituer, sous le couvert des yakuzas et de la police. C'est la gentillesse extrème, le courage de cette femme qui vont révéler quels monstres ils sont tous, à se moquer de jouer autant avec la vie des autres, à traiter les femmes comme de vulgaires marchandises qu'on jette quand elles ne sont plus utiles, à ne donner aucune valeur à une vie humaine, à rester totalement indifférent si ce n'est irrespectueux devant la mort d'un être humain... Ce simple voyou, qui a dépensé en 3 jours ce qu'on lui a donné pour la vie de cette femme, va soudain réaliser que la vie n'a pas de prix, et dans quel monde sans coeur et sans âme il vivait jusqu'à présent. Vous ne pourrez qu'être ému quand vous lirez les derniers mots de cette femme, qui écrit son amour pour un homme qu'elle ne connait pas, quand vous maginerez qu'en ce moment quelque part dans le monde il y a peut-être une Pai Lan qui écrit sa lettre d'amour pour un Goro qui ne la connait pas encore...
La beauté et la nostalgie, la cruauté et la gentillesse, voilà les mots qui me viennent à l'esprit concernant ces deux superbes récits. Une adaptation de qualité qui plus est. Superbe couverture, 280 pages, sens de lecture français qui n'enlève rien de la beauté du livre, encrage de qualité, et quelques pages à la fin sur le roman d'origine et les deux auteurs. Quelques pages couleurs magnifiques au début de chaque récit. Vous trouverez peut-être le prix (79F) excessif, je vous répondrai que ce manga n'a pas de prix. Il mérite largement d'être lu, ressenti. Achetez le, lisez le, je ne pense pas que vous le regretterez...
Remarque: si autour de vous, vous connaissez quelqu'un qui croit que les manga, ce n'est que pour les enfants, que c'est mièvre, crétin, avec des p'tites fleurs partout, ou alors que ce n'est que sexe et violence, qu'un manga est incapable de générer la moindre émotion, la moindre réflexion, qu'un manga ne peut pas être intelligent, faites lui lire ce manga. Si après ça il n'a toujours pas changé d'avis, on ne peut plus rien pour lui...


- très beau dessin, très réaliste, fin, précis, détaillé tout en restant clair
- très belles histoires pleines d'émotion, de tristesse, de nostalgie, de mélancolie
- une ambiance différente pour les 2 histoires, très bien saisie...
- le but est d'émouvoir, de faire pleurer, on rentre dans le jeu ou non...
- un prix un peu élevé mais pour un beau manga...

Le manga d'émotion par excellence... Soit on se laisse bouleverser soit on trouve ça trop poussé... A voir selon la sensibilité de chacun... Moi j'ai beaucoup aimé...


Nombre de volumes lus: 1 au 31-12-2001
Retour liste manga


Aeris
28-02-2008
   j'ai beaucoup aimé ce manga, les graphismes sont superbes, l'histoire des deux intrigues (LE CHEMINOT et LA DECLARATION D'AMOUR) est très bien construite, les personnages nous émeuvent par leurs actes, leurs désirs réels, leurs véritables aspirations. Mais j'ai remarqué que LE CHEMINOT s'apparente à un roman de Charles Dickens, LE CHANT DE NOEL, bien que ce ne soit pas le personnage principal qui se projetait dans le passé, le présent et le futur mais il y est confronté d'une autre manière certes très subtile (avec les souvenirs du personnage principal) mais remarquablement bien travaillé grâce aux auteurs; et la seconde intrigue souligne bien un amour qui se construit entre deux personnages principaux et qui pourtant ne se connaissent même pas. Ce sont deux histoires qui nous touchent énormément, et je n'ai qu'un mot à dire aux deux mangakas:BRAVO !!!

otaku_ariane
04-08-2004
   «Le Cheminot» a été un vrai coup de coeur pour moi: j'ai rarement lu d'oeuvres (mangas et romans confondus) aussi émouvantes. Contrairement à ce qui se produit souvent dans les recueils, les deux histoires présentées dans le livre étaient à mon avis de qualité égale.

Les deux histoires ont un bon rythme; pas de longueurs mais beaucoup de cases sans texte (surtout dans le Cheminot) nous ancrant bien dans les lieux et nous laissant le temps de reprendre notre respiration entre deux scènes pittoresques.

Les dessins de Nagayasu sont aussi excellents: je les trouvais familier en lisant le récit jusqu'à ce que je m'aperçoive que Nagayasu était en fait le dessinateur de «Mother Sarah», écrit par Katsuhiro Otomo. La qualité est donc assurée...

Pour finir, «Le Cheminot» est un vrai chef-d'oeuvre que tous les fans de manga de la francophonie devraient se réjouir de pouvoir posséder sur leurs tablettes.

jin kaz
04-02-2004
   je n'ai pas d'avis sur ce manga car je ne le connais pas encore... mais vue comment vous en parlé, JAI TRES envie de le lire, vous etes sur qu'on peut le trouvé ds les magasins de mangas, le prix m'importe peu, la qualité ne se paye pas, je me juge juste a vos critiques, et moi adepte du manga, je me dois de l'avoir, j'espère ne pas etre decu!!!..

Quelqu'un
27-01-2004
bof,bof...
Les dessins sont vraiment pas mal pour ma part,la couverture est tres belle et tout le reste...
mais l'histoire est un peu (beaucoup meme)poussé.
C bocoup trop exagéré pour les 2histoires.
On y croit pas,comme ça a été dit précédemment,
enfin ça depend des gouts de chacun et de leur sensibilité
mé moi g pa vrément accroché meme si ça ne m'a pas empeché de l'apprécier mé c sans plus.

Mme Kyou
22-10-2003
   ce manga m'a vraiment beaucoup plu!
en plus, je l'ai acheté par hasard, j'ai vu que dans une boutique (meme pa de manga ôÔ)il y avait un carton avec des mangas d'occaz dedans, et en general je ne regarde meme pas dedans de peur de voir des mangas massacrés et abimés partout (parce que oui, je suis tres tres maniaque sur les manga!!! ;) ) et je jette un coup d'oeil dedans et vois ce manga: le cheminot. la couverture a tout de suite retenu mon attention et le prix me semblait tres bas pour l'état où il était: nickel! :p il coutait 7euros :D
je l'achete et le lis. je l'ai dévoré!!! et quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai vu que dans la boutique où j'achete habituellement mes mangas, il coutait le double ^^
bref! je conseille fortement ce manga! beaucoup d'émotions et tres accrocheur :p

DCR
17-06-2003
   La première histoire est une vraie merveille d'émotion et de poésie. La narration est excellente, les dessins emplis de tristesse et de douceur. Bien que j'aie du mal à comprendre le personnage principal, je le trouve à la fois réaliste et touchant.

seul défaut de ce récit: il se trouve au début du volume et éclipse par sa qualité la 2è histoire. Celle-ci est toutefois très réussie mais nettement moins convaincante. Je n'ai pas trouvé la fameuse lettre aussi convaincante que l'auteur voudrait le faire croire, mais les réactions du personnage principal sont très bien racontées et dessinées, et pallient presque la fadeur de la lettre.

mokona
28-11-2002
    y m'a fait chialer... j'étais carrément à fond dedant!!
le reste c a vous de voir..

Fred
18-07-2002
   J'ai vachement plus aimé la love letter.
Le cheminot, c'est pas mal mais c'est vrai que je trouve que c'est un peu trop poussé au niveau tragique.

Je suis pourtant d'une nature assez sensible et emotive mais j'ai quand meme un sens critique assez aiguisé et franchement la j'ai pas marché.
Il lui arrive tellement de merde qu'on y croit pas, il est completement discredité a tel point qu'on lit l'histoire en se demendant si finalement, c'est pas un salop.

Bon j'ai tout dit la.
J'ai dit beaucoup de critiques mais faut quand meme pas exagerer, il est tres beau et tres bien ecrit.

La love letter m'a beaucoup plus ému.

A posseder

Fred

Spawn
02-03-2002
on m'en a tant dit du bien que j'ai vraiment envis de l'acheter ! mais le bleme c'est le prix ! Je payes comment moi ? je suis encore au Lycée et je fais seulement des petits boulots par ci par la, mais actuellement rien ! je n'ai vraiment plus 10 euro sous la main ayant depensé mes derniers durant ces vacances entre les mangas et la st valentin ! Franchement je pourrais gratter un peu ma mere mais jamais 12 euro ! ca va trop loin !
Donc merci a Generation Comics pour ces prix toujours si abordable qui aime bien s'en mettre pleins les poches sans penser aux lecteurs encore mineur qui souhaitent decouvrir de sublimes oeuvres !

Gracia ! va falloir que j'economise un max !

Kssk
28-02-2002
À lire.
Vous comprendrez seuls ... enfin je l'espère pour vous.
Un manga pour vous persuader que l'on peut aussi faire des oeuvres d'art dans le monde du manga.

Taishakuten
09-02-2002
Deux merveilleuses histoires pleine d'emotion et super bien déssiné dans le style de hojo. Hormis le prix ce manga n'a aucun default et il faut vite courir l'acheter. Les sujet traité sont vraiment interressant et rare

DukeFreeman
11-01-2002
Grand fan de Bastard, Gunnm, Kenshin, Blame, Hunter X Hunter, Ken, Gon, Eden, Shaman King, GTO, Vagabond, Stratege, Monster, Dragon Head, et quelque autre, j'ai decouvert il y a peu "L'homme qui marche".
Tres particulier, j'ai tout de meme beaucoup aimé !
Quand je me suis laché sur Le Cheminot...
Je viens de voir Le Fabuleux Destin d'Amelie Poulain (pour la seconde fois), j'avais deja pleuré pas mal de litre !
Mais le Cheminot ma achevé !
La premiere histoire ma fait monté les larmes, et la seconde les a fait coulé ! Et pas qu'un peu... Une telle force emotionnel, transcrie dans le manga, et offerte au lecteur d'un maniere si parfaite ! Fabuleux... Graphiquement deja il est merveilleux, sans commentaire possible ! Le trait me faisant un peu pensé a ceux de "Eden" :) Quoique j'ai noté plusieur difference, mais bon... chuis pas la pour faire un cours :) Bref... la j'ai le moral, et je fait des smiley sans probleme, mais il y a tout juste 10 min, j'etais litteralement en larme !
Bref, je pense que quelque soit le style de manga que l'on aime, Le Cheminot ne peux pas laissé indifferent ! Quand a ceux qui n'on jamais essayé le manga... Lisé Le Cheminot, et oublié tout les prejugés !
Jb - 18 ans - Montpellier
DukeFreeman

Fredd
11-01-2002
Excellent manga, qui devrait plaire aux fans du Hojo intimiste. Le dessin est splendide, la mise en scène épouse le rythme lent de la vie de ce cheminot, ou montre bien l'abjection des pratiques des yakuzas proxénètes. Dans les deux histoires, les lieux sont admirablement représentés, Hokkaido sous la neige dans le Cheminot, et Shinjuku puis une atroce ville de province dans Love letter. C'est pas tous les jours qu'on voit vraiment le Japon dans un manga, et c'est drôlement appréciable.
L'émotion surgit peu à peu et nous submerge dans des passages véritablement réussis (même si l'aspect tire-larmes est parfois un peu forcé : un peu plus de retenue de la part des personnages n'aurait en rien diminué la force de l'émotion et aurait paru plus réaliste).
Un peu cher, mais ce manga vaut son prix.
Remarque : un peu dommage d'avoir traduit le nom du quartier Kabukichô (à Shinjuku) par Cité des plaisirs (dans la deuxième histoire).

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga