Bleach par Taito Kubo - 2002
52 volumes (édition en cours) - Glénat
63 volumes (édition en cours) - Shueisha
Sens de lecture français - 115x180 mm - 6,90€
Planning de sortie
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures américaines Couvertures allemandes Couvertures italiennes

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Ichigo Kurosaki a 15 ans, lycéen ordinaire dans une ville ordinaire avec des copains ordinaires, dont son amie d'enfance Tatsuki et une jolie fille qui a le béguin pour lui, Orihime. Il a aussi deux petites soeurs qu'il protège avec toute son attention de grand frère depuis la disparition de leur mère. Leur père est médecin et leur maison est une petite clinique de quartier qui ne peut hélas pas sauver tout le monde. Depuis qu'il est tout petit, Ichigo a tout de même une capacité pas ordinaire: il peut voir les fantômes, parler avec eux. Il possède en fait une énorme énergie spirituelle dont il n'a pas conscience mais qui va, un jour, fortement attirer un Hollow, un fantôme maléfique qui ne pense qu'à dévorer son âme. Va alors intervenir une jeune femme habillée bizarrement, Rukia: elle dit être un Shinigami, dont le rôle est d'arrêter les Hollows et de guider l'âme des morts. Mais blessée, elle propose à contrecoeur à Ichigo de prendre sa place de Shinigami...

Bleach est un manga de Taito Kubo, toujours en cours dans le Shônen Jump de Shueisha. L'auteur avait déjà créé une précédente série, Zombie Powder, qui s'était arrêtée au 4ème volume par manque de succès.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Bleach n'a certainement pas pour ambition de révolutionner le petit monde bien standardisé du shônen manga de baston. En même temps, s'être déjà planté lors de sa première série, ça doit calmer les envies d'originalité d'un auteur. Autant rester simple et classique pour tenter de plaire au plus grand nombre, tout en tentant d'apporter quelques petites touches personnelles ici et là.
On a donc droit à quelques poncifs habituels des shônen:
- le sacrifice de soi pour autrui... après tout, rien de mieux pour éduquer le petit japonais à, plus tard, dans sa future entreprise, faire passer son travail avant sa vie personnelle, qui se verrait ainsi sacrifiée pour le bien de la communauté. Idée noble en théorie, peut-être, très éloignée de notre mentalité occidentale, à n'en pas douter, mais tout de même assez souvent représentée de manière vaine et inutile dans les shônen: ici, un des personnages regrette de n'avoir pas été jusqu'à sacrifier sa vie pour, peut-être, sauver celle de son maître... histoire qu'au lieu qu'une personne meurt, il y en ait deux, on voit drôlement l'intérêt ! Mais idée un peu contre-balancée au départ par Ichigo qui n'assure pas pouvoir, ou vouloir, risquer sa vie comme ça...
- les super-pouvoirs, avec le héros qui dégage une force qui hallucine tout le monde et qui, bien sûr, progresse hyper vite dans le maniement de ses pouvoirs (en même temps, s'il lui fallait 40 volumes d'apprentissage, ça deviendrait galère à gérer...). Super-pouvoirs qui font quand même pas mal penser à un mélange de Shaman king et Hunter x hunter, avec les explications-pour-faire-sérieux-genre-l'auteur-qui-sait-où-il-va qui vont avec (mais explications qui ont le mérite de ne durer que très peu de temps donc on évite l'endormissement prématuré du lecteur).
- les grandes phrases type révélations fracassantes: en plein combat, un personnage secondaire pense des trucs du genre "qu'il est fort, se pourrait-il que..." ou "mais dans ce cas, ça voudrait dire que..." en laissant toujours la phrase en suspend, au moins quelques pages, histoire qu'on lise la suite pour se voir révéler la grande énigme de la force du héros qui va lui permettre de triompher là où toute lueur d'espoir était éteinte (révélation souvent assez vaseuse, d'ailleurs).

Les personnages semblent plutôt classiques: le héros grognon au grand coeur, hyper protecteur, la petite soeur fragile, la petite soeur cogneuse, la copine de classe garçon manqué (qu'on imagine facilement ressentir un béguin inconscient et inavouable pour le héros mais sait-on jamais...), la copine de classe canon (du moins dotée d'une capacité pulmonaire à faire pâlir d'envie les stars du X) et un peu simplette, les copains de classe neuneu, le grand benêt un peu lent mais hyper costaud, le paternel gamin et irresponsable, la maman décédée dans de tragiques circonstances qui hantent le héros, le bouffon de service genre bestiole bavarde, le rival de service, solitaire endurci, qui se croit totalement à l'opposé du héros qu'il voyait comme son ennemi au départ alors qu'ils se ressemblent beaucoup, la nouvelle venue à l'origine de tout, avec son mauvais caractère qui cache certainement un futur gros béguin pour le héros, etc. Bref, à première vue, ça ne respire pas l'originalité à plein poumon...

Mais ces personnages ont tout de même des atouts, et pas des moindres, avec par exemple:
- Ichigo: le héros est un grognon au grand coeur qui protège à fond ses petites soeurs (et explose son père à coups de pied impitoyables, le respect aux anciens, de nos jours, ça se perd...) mais n'est pas le cancre qu'on imagine, bien au contraire. De plus, si sa souffrance est née d'un drame des plus classique (combien de héros ont perdu leur môman quand ils étaient petiots ?), elle n'en est pas moins profonde, bien rendue, et apporte finalement pas mal de complexité et un vrai passé étoffé au personnage. A noter d'ailleurs que notre héros, tout héros qu'il est, est loin d'être le seul personnage mis en avant, les autres, même si secondaires, ne sont pas là que pour faire déco ou pour lui apporter du crédit, ils ont leur existence et caractère propres.
- Orihime: la canon un peu simplette (mais studieuse et bonne élève) qu'Ichigo ne laisse pas indifférent (mais seul Ichigo semble l'ignorer, ou du moins, il ne se pose même pas la question), même si elle n'a effectivement pas inventé l'eau tiède, dépasse quand même le cadre de la simple potiche plante verte juste là pour faire baver le petit japonais en mal d'implants mammaires. Elle aussi a eu droit à son lot de souffrances qui la rendent émouvante et très attachante, surtout vu la manière dont elle encaisse les coups durs et les dépasse. Elle est même très douée pour observer les gens et les comprendre au delà des apparences. On peut être un peu bêbête, du moins plutôt naïve, et posséder un sacré cran et une belle force de caractère...
- Kon (King of New York...): le bouffon de service sous forme de bestiole qui cause est ici un ours en peluche assez crétin mais pas du tout irritant pour autant, ce qui est déjà une victoire en soi, mais qui plus est, souvent drôle, voire même un peu émouvant, dans ses tentatives désespérées de se trouver une 'tite place pour vivre tranquille sans se faire totalement oublier, et finalement avoir le droit d'exister, tout simplement...
- Chad: le grand benêt montagne de muscles a un petit côté très tendre plutôt touchant, mine de rien (il ne résiste pas quand il voit quelque chose de mignon)...
- Rukia: la Shinigami par qui tout arrive est au départ plutôt méprisante envers ces humains si faibles, mais à force de les côtoyer (dans pas mal de situations cocasses), elle finit par y découvrir des émotions et une sensibilité qu'elle aurait auparavant vues comme des faiblesses futiles et inutiles...
- les copains de classe neuneu... euh non, ceux-là sont totalement crétins mais vu qu'on n'a pas encore envie de leur écraser la tronche contre un mur, ce n'est déjà pas si mal... (je ne dirais rien sur la lesbienne de service, un peu montrée comme la perverse du coin, quelque peu lourde dans ses débordements affectifs verbaux et physiques avec Orihime, mais de manière tellement frappée et exagérée qu'on ne peut pas prendre ça au sérieux et s'en offusquer)
Les autres ne sont pas en reste et arrivent souvent à montrer qu'ils dépassent les simples stéréotypes de base, évitant le manichéisme habituel du "tout blanc tout noir", chacun ayant ses propres raisons d'agir qui parfois étonnent par leur pas si grand classicisme que ça.
Manichéisme simpliste qu'on évite également dès le départ quand Ichigo gagne ses pouvoirs de Shinigami: il refuse sa mission de sauver les autres, hormis sa famille et ses amis, vu qu'il ne se sent pas l'âme d'un héros et qu'il se moque bien de ce qui peut arriver à ceux qu'il ne connaît pas. Il est vite mis en face de la réalité par Rukia la Shinigami, mis en face de son incohérence de penser, de son hypocrisie: pourquoi se sentirait-il obligé de sauver les gens qu'il voit en danger alors que d'autres qui ne sont pas peut-être pas à portée de vue courent le même danger et ne mériteraient pas son secours ? La question classique, mais nécessaire, du super-héros qui ne peut pas sauver tout le monde mais n'a pas le droit de choisir.
Manichéisme simpliste qu'on évite enfin avec les "méchants" de l'histoire: les Hollows ne sont pas que des fantômes maléfiques qui ne pensent qu'à se remplir leur estomac spirituel d'une petite âme bien juteuse, ils ont une histoire propre à chacun d'eux qui les a faits devenir ainsi.

Autre détail, il n'est pas si fréquent qu'il y ait autant de filles dans un shônen baston qui, si elles n'ont évidemment pas le premier rôle, sont loin de n'être que des apparitions juste là pour encourager le jeune premier, ayant leur propre histoire, passé, capacités, utilité, bref existence et évolution future. L'auteur réussit jusqu'à présent à tous les rendre très attachants dans leurs attitudes, leurs trouilles, leurs doutes, leurs espoirs, peut-être parce que jamais, ils ne se prennent vraiment au sérieux, ou s'ils ont le malheur de le faire, ils y gagnent une bonne minute de ridicule grâce à leur entourage qui ne manque jamais de leur faire remarquer. Mine de rien, c'est rafraîchissant, l'auteur n'hésitant pas à ajouter une bonne grosse dose de dérision, utilisant certains codes du shônen classique pour mieux les détourner et en rire, ce qui rend la lecture plus rythmée et divertissante (ce qui reste après tout le but principal).
Sans oublier le gros point fort du manga, celui qui a fait que j'ai commencé à lire le premier volume et ai continué malgré le classicisme flagrant de l'histoire: le style graphique. Extrêmement dynamique, avec une vraie personnalité qui s'en dégage, une narration très rythmée et imaginative, des personnages tous différents avec un style propre à eux très sympa et recherché (je pourrais vous sortir qu'il s'est inspiré de l'english rock mais sincèrement, je n'y connais rien), des plans inventifs (quand j'ai besoin d'idées pour traiter des images, c'est Bleach qui m'en donne), bref un manga qui donne la pêche, plutôt efficace dans son genre avec un bon équilibre de combats, d'humour, un peu d'émotion et des personnages totalement déjantés, plutôt charismatiques, tournant vite à l'hystérie pour certains sans être pour autant fatigants pour les nerfs, le tout dégageant une ambiance simple et confortable qui donne envie de s'y plonger sans se prendre la tête.

Néanmoins, on peut s'interroger sur ce que ça va donner sur la durée. On semble parti là pour un shônen baston avec bon nombre de volumes (on n'en est qu'à 13 pour le moment au Japon mais la série continue et ne semble pas partie pour s'arrêter), il y a toujours le risque de dériver dans du encore plus classique, avec des super-pouvoirs qui s'amplifient à gogo en perdant toute cohérence, des volumes à rallonge qui n'apportent rien, une intrigue qui tient sur un ticket de bus et tourne en rond, un auteur ne sachant pas se renouveler et poussé par son éditeur à continuer son histoire vu les bonnes ventes, bref le gros problème habituel de bon nombre de shônen baston (surtout quand ils sont prépubliés dans le Jump)... à voir donc sur la longueur.
Le volume 5 marque définitivement la fin de la phase introductive d'installation des personnages (qui, pour chaque shônen baston, dure les quelques premiers volumes, c'est souvent une partie barbante qui ne fait que mettre en place les bases, mais je n'y ai pas ici ressenti vraiment d'ennui mais plutôt pas mal de fraîcheur), avec son mélange sympa entre vie quotidienne des personnages, leur vie d'ado au lycée qui apporte pas mal de profondeur mine de rien, et bastons, qui ont le mérite de ne pas s'éterniser... Je doute, vu le style, qu'on ait droit au traditionnel tournoi, mais il faudra bien une sorte de quête, de fil rouge qui donne un but aux personnages (et dont on sent le début en fin de volume 6), c'est à partir de là qu'il devient intéressant de voir comment Kubo utilise ce qu'il a mis en place...

Droits images et couvertures: © Tite Kubo 2001 - publié au Japon par Shueisha Inc., Tokyo


- un dessin sympa, maîtrisé, hyper dynamique, qui dégage quelque chose de très attachant
- des personnages à première vue basiques mais qui cachent quelques petites choses, dont une certaine profondeur et complexité inattendues
- beaucoup d'humour et de dérision, histoire de ne pas trop se prendre au sérieux
- si on ne ressent pas la petite aura particulière qui se dégage de Bleach, on n'y verra qu'un shônen baston de plus, hyper classique...
- déjà 13 volumes, toujours le risque de finir par tourner en rond et perdre toute inventivité et toute fraîcheur comme certains autres shônen batson pourtant sympathiques au départ...

Au final, si Bleach ne semble guère original, il reste néanmoins un shônen efficace, drôle, qui ne se prend pas au sérieux, parfois même touchant et émouvant, avec des personnages variés et très attachants en plus d'un coup de crayon dynamique, le tout dégageant un petit quelque chose qui rend sa lecture plutôt prenante...


Nombre de volumes lus: 6 au 15-07-2004
Retour liste manga


Saan
17-05-2012
   Entièrement d'accord avec Mangareader. Un très bon manga pendant les 2O à 26 premiers tomes mais qui perd son intérêt au fur et à mesure pour finalement devenir franchement plat et basique. Même si l'idée des arrancars/wizards était sympa et que quelques tomes sortent un peu du lot, on plonge irrémédiablement dans une suite de "bastons" inutiles et, pour certaines, carrément inesthétique. Le pire étant surement le combat Ichigo/Aizen.
Quel gâchis!!!!

Mangareader
07-07-2011
   ** quelques spoilers dans la critique **
Bon manga au début, qui tenait à peu près la route, mais qui au cours de son évolution reste au final assez plat et linéaire, des personnages qui ne servent à rien comme Chad ou encore Orihime, et enfin un scénrio qui n'évolue que très peu, et suit toujours le même chemin. La suite des épisodes après la mort d'aizen, est pour ma part assez mauvaise, sans intérêt particulier, le scénario encore plus mauvais qu'avant, qui reprend exactement le même principe du boss final qu'il faut tuer, bleach a perdu tout son charme et ce, malgré quelques bonnes idées. Bleach aurait dû se terminer après la mort d'aizen, ce que nous réserve la suite semble être du réchauffé.

Anonyme 04-04-2011
   Presque d'accord avec marco! je dirais plutôt que les 21 premiers tomes sont les moins nuls bien que le niveau soit déjà assez bas! la série est basée sur un scénario très simple: les hèros se retrouve face à des adversaires de plus en plus forts, ils les battent à chaque fois limite mais ça ne les empêche de battre des adversaires bien plus puissants deux jours plus tard!ce scénario dure un paquet de tome car c'est comme jusqu'à la fin de la deuxième "saison"! quand à la troisième saison, on ne peut pas faire plus commerciale, le scénario est sans intérêt! une fois de plus de nouveaux ennemis arrivent, ichigo n'est pas assez fort pour les battre mais on devine que finalement il va les poutrer... bref manga à éviter, ne dépenser pas votre argent pour ça

keisuke
26-02-2011
   Ce manga est tout simplement GÉNIAL!avec ses personnages tous plus attachants les uns des autres, des dessins vraiment magnifiques.en bref,c'est le meilleur manga que j'ai jamais lu

Jark
17-03-2010
   Bleach est un excellent manga, qui arrive à se débarrasser des niaiseries qui plombent les autres gros shonen façon Naruto et One Piece, sans tomber dans le pseudo-roman graphique névrosé façon HunterXHunter ou Death Note. On y trouve une mise en scène virtuose des phases d'action, avec cependant des trames de fond gardées secrètes pendant plusieurs dizaines de volumes. Sans parler du traitement des personnages secondaires, tous exploités parfois autant que le héros, et non pas éliminés vulgairement en 2 chapitres...
Mais l'un des plus gros atouts de Bleach, c'est son découpage. L'auteur calcule les découpages de ses volumes reliés pour en faire chaque fois des ensemble qui s'inscrivent dans la grande trame du titre mais qui se suffisent aussi en eux-même sur plusieurs points précis (particulièrement sur le symbolisme quand l'intrigue n'en offre pas l'opportunité.) Le seul défaut est que cela casse la lecture chapitres par chapitres, d'où de grosses différences d'impression chez les lecteurs entre les deux premiers arcs (lus en volumes 90 fois sur 100) et les suivants. Mais après tout nos manga sont censés être lus en volumes en France...

marco
03-09-2009
   Bleach est un TRES bon manga jusqu'au tome 21 (fin seireitei)l'action y est bien amenée et le suspens est tres bien entretenu (mais qui est le traitre??)...
Mais ça se gâte par la suite ,tout n'est qu'un réchauffé de la partie phare : même rebondissements (yoruichi/nell ,même mise en scene),même deroulements de combats (cf chad -_-') .Bref l'auteur nous ressert la même tournée ,ceux qui aime consomme sans soif ,les autres quittent le bar.....(moi j'ai réglé l'adition)

Tengaar
15-10-2007
   Il semblerait que je n'ai pas vu l'aura du manga (comme dit si bien dans la chronique). Ok c'est sympa et bien dessiné mais d'originalité point et toutes ses paroles vaines niaises et creuses (je sauverai ma petite soeur du méchant na !).
Moins bien écrit qu'un HunterXHunter, moins drôle et fantaisite qu'un One Piece, personnages moins attachants qu'un Naruto (de la grande époque, le début donc), moins bien dessiné qu'un Nouvel Angyo Onshi, combats moins intense qu'un Dragon Ball (rendons à César ce qui lui appartient), Bleach n'a décidément pas grand chose pour lui.
Hum, je vais plutôt me replonger dans Death Note, moi.

fanou
19-09-2007
   j'aime trop ce mangas , il y a beaucoups de bagarre parfois mais aussi beaucoups d'humour !! <3 <3 <3 <3

kaede-kun
08-09-2007
   Pour moi Bleach c'est LE shonen du moment qui dépasse de loin naruto (beaucoup trop populaire). Il est vrai que les premiers volumes de l'hisoire ne sont pas des plus accrocheurs, mais c'est une erreur que de juger une série après avoir lu juste quelques volumes. Car Bleach prend son temps pour s'installer, se développer.
L'un des points forts de Bleach, c'est sa multitude de personnages qui rivalisent de diversité et de charisme. Malheureusement, il arrive des fois où le cumul des persos empêche l'histoire de mettre en scène certains d'entre eux (on ne voit presque plus Byakuya et Zaraki depuis l'arrivée des arrancar, on espère les voir en scène prochainement) pour laisser la place primordiale aux héros principaux, mais bon.
Les combats sont vraiment spectaculaires, dont les issues sont toujours imprévisibles, où l'on voit à l'oeuvre des pouvoirs spéciaux aussi originaux les uns que les autres et qui nous épargnent les terribles clichés genre lance-flamme ou ultra boule d'énergie.
Il est vrai que le scénario ne révolutionne rien en général, mais force est de reconnaître que l'intrigue, simpliste aux premiers abords, cache en fait plein de rebondissements, de révélations, de tournures qui font de Bleach beaucoup, beaucoup plus qu'un shonen moyen comme on en voit des tonnes partout.
Avis à tout ceux qui ne connaissent pas encore Bleach, foncez le lire car c'est un manga qui en vaut vraiment le coup. L'histoire prend son temps pour évoluer, certes, mais arrivés à un certain point, vous ne pourrez plus en détacher les yeux!

Faeliane
07-09-2007
   Bleach, je trouvais ça vraiment bien au début : innovant, drôle, attachant. Jusqu'au tome 20, j'étais littéralement ENCHANTEE.
Et puis, je ne sais pas ce qui est passé par la tête de l'auteur : ça a commencé à dégénérer.
Les plus forts ne sont plus les plus forts, il y a toujours de nouveaux pouvoirs, de plus en plus aberrants, tout le monde se tape dessus, mais bien sûr, pas un ne meurt...
Vraiment, je ne suis pas loin de la surdose... J'espère que ça va se calmer très vite, sinon je vais craquer.
Pourtant, les dessins s'étaient vraiment améliorés.
Un seul mot, dommage, et surtout, gardons espoir ; peut-être que ce passage médiocre va se terminer vite (ça m'étonnerait, vu que ça a duré sur 10 tomes, et que la parution est encore en cours au japon...), et que l'auteur va retrouver son originalité.
On verra bien où mène ce manga.

Anonyme 30-03-2007
   Franchement, je dois être passé à côté de quelque chose quand je lis les autres remarques. Il est loin d'être nul comme d'autres (Rave pour ne pas le citer), il est drôle, certains rebondissements m'ont vraiment bluffé (notamment dans le tome 20), et c'est pas donné à tout le monde.
Mais les "amis", certains dialogues, sont creux, affligeants de banalité. Contrairement à d'autres mangas, les personnages ne prennent pas en profondeur.
Bref, personnellement, je le trouve "bien", sans plus. Si la parution s'arrète, ça m'empèchera pas de vivre.

skizyk
13-09-2006
   Je trouve que c'est un bon shonen. Le style de dessin est remarquable, certaines planches sont absolument somptueuses et vous restent dans le crane au moins juqu'au prochain volume et aux nouvelles merveilles que vous decouvrirez. Les personages secondaires sont pour la plupart très charsimatiques, l'histoire est assez prenante. Un peu comme dans Kenshin en fait, sauf que le héros de Bleach est trop absent et trop "transparent", limite creux, surtout par rapport aux autres persos. Mais bon, il n'empeche que c'est un de mes mangas préféré.

Kuroichi
25-08-2006
   Le meilleure shonen manga, et de loin ,que j'ai pu lire depuis un bon moment.Passe les 7 premier tomes, qui pose formidablement l'histoire et credibilise cette histoire surnaturel entre les shinigamis et les hollows le manga revele son vrai visage et nous entraine dans une aventure exeptionnel avec des personnages tous plus originaux les un que les autres. Le mangaka tite kubo fait preuve d'une originalite certaine dans le traitement de ses personnage , et entraine non pas un seul personnage dans des aventures fantastiques mais plus d'une quinzaine avec chacun leurs specificite, tant au niveau du look que
du caractere. Le dessin d'une beaute extreme nous fait vivre les scenes d'action d'une fçons intense. En resume Bleach et pour ma part le manga le plus abouti qu'il met ete donne de lire et c toujours avec impatience ke j'attend de lire les nouveaux tomes de cette magnifique histoire.

doune
03-04-2006
   Je viens de commencer cette série et je suis déjà sous son charme (je suis au volume 9). j'aime beaucoup le concepte de la vie après la mort ou l'on reste toujours attaché au vivant.
J'aimes beaucoup la force de caractère des personnages et en particulier de inoue et aussi de voir rukia devenir de plus en plus humaine.
Je vous recommande de lire ce manga, quand on est pris on en décolle pas

gekkou
05-11-2005
   Bleach: j'aime beaucoup, et même, j'adore. Ce manga réunis beaucoup de qualités: il y a de l'action, de l'humour, de l'émotion... De plus, les personnages sont charismatiques, et le dessin est soigné, même s'il s'agit d'un shônen. Bien qu'amatrice de shojô, ce manga m'a séduite. Je vous le conseil.

Alex
14-06-2005
   Franchement ce manga est génial ( c d'ailleur l'un de mes preferé ) Même si le prologue est assez long ( l'auteur di 4 volume lol ) Apres on est completement dedans avec des persos charismatiques et un humour euuuh marrant lol enfin bref génial quoi ^^ VIVE BLEACH !!!

Anonyme 07-05-2005
   Tout à fait d'accord, le manga prend toute son ampleur à partir du moment où nos héros arrivent à Soul Society. A cela il faut rajouter que les personnages sont vraiment super et qu'ils se complètent (à part Kon qui l'un de mes personnages favoris). Il est plaisant de voir que le manga ne tourne pas en rond (ce que l'on peut regretter dans samouraï deeper Kyo). Enfin, un grand bravo à Tite Kubo qui a su parfaitement allier action et humour. En bref, amateurs d'action et d'humour ce manga est fait pour vous.

Luffy Sparo
20-04-2005
   J'ai lu tous les tomes de Bleach parus au Japon (a priori, je dois etre au tome 20) et je peux tout simplememt vous dire que ce manga est MONSTRUEUX!!!

Les premiers tomes sont assez classiques meme si je les trouve beaucoup plus digestes que la plupart des shonens mais depuis que nos heros sont arrives dans la Soul Society (fin du tome09-debut du tome10), les rebondissements sont nombreux, les alliances se font et se defont, beaucoup de personnages sont introduits et ne sont pas juste des faire-valoirs, les combats sont magnifiques et ne trainent pas en longueur, ...

Au final, des personnages charismatiques, de l'action, un humour toujours bien placé et une histoire de plus en plus prenante, vous savez ce qu'il vous reste à faire : lisez Bleach!!!!!!!

Ps : Desole, si il n'y a pas d'accents mais je tape sur un clavier QWERTY et il n'y pas d'accents sur ce type de clavier. C'est assez frustrant d'ailleurs!!!!

Sysy
27-02-2005
   Je viens de terminer les 9.
J'ai bien aimé, il m'a beaucoup touché à certains passages, j'en avais les larmes aux yeux. Les dessins sont vraiment mignons, c'est ça qui m'a poussé à le lire en fait loul.
Et je ne regrette pas, vivement la suite =]

Yohko
14-02-2005
   Un style graphique unique associé à une histoire intéressante en tout point, Bleach est une série qui se doit d'être dans toutes les bibliothèques. Je sens que le meilleur est à venir.

Voir l'ensemble des 30 avis

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga