Bitter Virgin par Kei Kusunoki - 2006
4 volumes (édition terminée) - Ki-oon
4 volumes (édition terminée) - Square-Enix
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 7,50€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Daisuke Suwa est un adolescent comme les autres, lycéen dragueur quand sa mère ne l'oblige pas à l'aider au restaurant familial. Une seule fille ne l'intéresse définitivement pas, la réservée petite nouvelle Hinako Aikawa qui passe son temps à fuir tous les mecs qu'elle croise. Jusqu'à ce qu'il l'entende dans la solitude d'une église déserte dévoiler le très lourd secret qu'elle porte...

Bitter Virgin est un manga en quatre tomes de Kei Kusunoki. Une mangaka qui n'a jusque là pas forcément beaucoup porté chance aux éditeurs français de ses œuvres. Si Soleil Manga qui a sorti Diabolo répond toujours présent, on ne peut pas en dire autant de Muteki - éphémère éditeur qui n'a proposé que les premiers volumes de deux titres dont Girls Saurus - et Kami, qui a au moins fait l'effort de sortir les trois volumes d'Innocent W avant de disparaître.
C'est Ki-oon qui propose cette nouvelle série de la prolifique Kusunoki, celle-ci délaissant ici le surnaturel et le fan service pour une romance lente assez dramatique. N'étant pour ma part pas une grande fan de cette auteure, c'est avec quelques réserves que je me suis lancée dans la lecture, réserves rendues d'autant plus grandes en découvrant le sujet éminemment casse-gueule du manga : viol, inceste et autres joyeusetés du même genre. Cela fait de Bitter Virgin un manga sans aucun doute difficile à faire mais également difficile à chroniquer...

Ainsi, très vite, on se retrouve plongé dans l'enfer des souvenirs de la jeune et frêle Hinako, victime d'un homme violent, cachant alors un très lourd secret qu'on ne l'imagine pas capable de supporter. Daisuke, lycéen ne désirant qu'une chose, profiter tranquillement de la vie en draguant les filles tout en attendant avec impatience le jour de son départ à la fac pour dégager de sa ville paumée et se construire un avenir plus palpitant que celui de gérant d'un petit resto, se retrouve rapidement sans le vouloir dépositaire du lourd secret de la jeune fille. Il se met alors à ne plus la voir comme une sainte nitouche sans intérêt mais comme celle à protéger envers et contre tout, jusqu'à ce que des sentiments finissent par naître. Même s'il est difficile pour lui de l'approcher puisqu'elle a désormais une peur panique des hommes.

Kusunoki parvient à ne pas présenter la fragile adolescente uniquement comme une victime des horreurs de son passé : la jeune fille parle, communique, sourit, n'est pas seule renfermée dans son coin malgré ses difficultés relationnelles avec la gente masculine. Au fil des pages, elle dévoile même une certaine force de caractère permettant d'épaissir un personnage qu'il aurait été très facile de ne présenter que comme un zombie incapable de supporter de nouvelles épreuves, une pleurnicheuse sans personnalité. Elle parvient au contraire petit à petit à surmonter son mal-être, dépasser ses peurs, avancer et évoluer malgré tout. Le terme victime est ainsi à double tranchant : elle est victime dans le sens où elle n'est coupable de rien et que la faute retombe en totalité sur l'autre mais il ne faut pas la réduire qu'à ce statut et ce qu'elle a vécu de traumatisant ne la définit pas entièrement, lui permettant d'ailleurs de relativiser les petits soucis de la vie lycéenne, les mesquineries et jalousies de copines un peu obsessionnelles de leur mec par exemple.

Les propos peuvent évidemment par moment être assez durs - d'où le "Pour public averti" sur la couverture - mais jamais la mangaka ne tombe dans la complaisance voyeuriste malsaine, jouant sur les cadrages pour mettre en scène l'horreur sans aucune gratuiteté glauque. Il est relativement courant qu'un manga parle d'un tel sujet en versant rapidement dans une légèreté navrante façon "oh mince, le méchant, il m'a sali ma robe", classant l'agression au même niveau qu'une bataille de bac à sable. Il n'en est rien ici où aucune légèreté malvenue n'est de mise, le sujet étant traité avec la gravité qu'il convient, sans pour autant en rajouter dans le mélo pesant et écœurant.

Ainsi, on ne se retrouve pas là face à un manga trop lourd ou déprimant malgré ce que le sujet pourrait faire croire. Le but de l'histoire reste avant tout la relation entre Hinako et Daisuke, comment leurs sentiments vont naître, grandir, évoluer au fil de leur découverte l'un de l'autre, malgré toutes les embûches qui promettent là un amour impossible. Le rythme est donc assez lent ce qui n'est pas plus mal vu que cela permet aux personnages de gagner en profondeur et en complexité, de s'installer dans leurs relations, d'apprendre à connaître l'autre sans louper des étapes qui rendrait l'ensemble incompréhensible ou invraisemblable. La narration est dynamique et tout à fait lisible même si on passe beaucoup de temps dans les pensées ou souvenirs des uns et des autres, permettant de mieux les comprendre et de dépasser les clichés de la pauvre petite chose fragile idiote, du gros lourdaud indélicat, de la gentille voisine un peu coconne ou de la petite amie manipulatrice aux tendances psychopathes.

Ainsi, contre toute attente, la mangaka révèle là une romance assez fine et subtile, sensible et émouvante, plutôt habile dans son développement, sans un gramme de fan service sexy, ne cherchant aucune morale, n'imposant aucun jugement. On y découvre juste des personnages avec des cicatrices plus ou moins ouvertes, des poids plus ou moins lourds à porter, vivant des bouleversements parfois dramatiques, mais avec également leur lot d'espoir, de joies, d'humour et de petits bonheurs qui invitent à croire en une renaissance malgré tout ce que la vie peut comporter comme épreuves et traumatismes.

Droits images et couvertures: © Kei Kusunoki 2008 - publié au Japon par Square Enix Co., Ltd.


- un dessin maîtrisé même s'il manque un peu d'expressivité, restant assez figé
- des personnages qu'on croirait au départ cliché et basiques qui dévoilent pas mal de complexité au fil des pages et des situations
- une base de scénario hyper casse-gueule mais finalement traîtée avec pas mal de finesse et sans légèreté mal placée
- de bonnes petites touches d'humour qui permettent de respirer
- pas vraiment un point faible mais à réserver à un public averti, le sujet étant assez rude psychologiquement

Si le sujet de départ fait craindre un traitement maladroit, Kei Kusunoki parvient avec Bitter Virgin à créer une romance sonnant assez juste, avec des personnages qui évoluent au fil de leur découvertes des autres, avec gravité parfois, pas mal d'humour aussi et sans mélo exagéré malgré des situations évoquées plutôt difficiles. Clairement pas une série pour tout le monde - rien de graphique néanmoins - mais plutôt intéressante dans son traitement.


Nombre de volumes lus: 4 au 11-10-2010
Retour liste manga


jéjé
20-11-2011
   J'ai beaucoup aimé, le sujet sensible, la manière dont ce fut traité était la bonne. Un bon souvenir de ce manga, malgré une fin un peu bâclée (à mon sens)

Thibault
11-10-2010
   Une série poignante, émouvante, qui ne part pas dans le mélo ni dans le glauque... De plus, tous les personnages sont assez attachants, même la peste de Kazuki. Et comme tu l'as dit, Morgan, une base de scénario totalement casse-gueule, qui aurait très bien pu être traitée de manière très vulgaire, et qui en fait est traité avec une extrême finesse.
J'ai lu Diabolo et Innocent W, mais je dois avouer que Bitter Virgin est nettement meilleur, tant au niveau graphique (plus délicat, je trouve) qu'au niveau du scénario (moins brouillon).
ce n'est définitivement pas une série à mettre entre toutes les mains, mais une série tout de même à lire si on a la maturité requise.

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga