Coffre aux esprits (Le) par Natsuhiko Kyogoku / Aki Shimizu -
5 volumes (édition terminée) - Soleil Manga
5 volumes (édition terminée) - Kadokawa shoten
Sens de lecture japonais - 128x182 mm - 7,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Le Japon d'après-guerre. Yoriko, jeune lycéenne, mène une vie bien loin du conte de fées. Famille pauvre, mère illuminée influencée par un gourou, beau-père glauque, camarades de classe qui la rejettent... sauf la belle Kanako, sorte de colombe blanche pure et immaculée. Yoriko est fascinée et son amitié naissante avec cette princesse lui permet de découvrir la délicatesse de la beauté tandis que cela exacerbe d'autant plus son mal-être familial. Un soir, les deux jeunes filles sont sur le quai d'une gare, un train approche et Kanako finit sur les rails... Que s'est-il passé ?

Le coffre aux esprits est un manga en 5 tomes scénarisé par Natsuhiko Kyogoku et dessiné par Aki Shimizu, déjà connue pour Qwan, L'escadrille des nuages ou Suikoden III, parus également chez Soleil Manga. Il s'agit en fait de l'adaptation de romans de Kyogoku, Aki Shimizu continuant d'ailleurs de les adapter dans d'autres séries toujours en cours au Japon (qu'on a peu de chances de connaître en France, vu les ventes apparemment limitées du Coffre aux esprits).
À noter que cette série a fait l'objet en juillet 2010 d'une blog-chronique, suite à la lecture du premier tome. Cette présente fiche concerne la série complète (mais sans spoiler).

Meurtres sordides de jeunes filles démembrées, amitié fascinée entre lycéennes, ancienne actrice à la mode retirée du monde, parents au bord de la folie, démons à exorciser, spiritisme, mystérieuses expériences scientifiques à la moralité douteuse... Tous les ingrédients sont là pour tenir en haleine sur 5 tomes en suivant les pas de divers protagonistes, flics, détectives privés, journalistes. Mais autant le dire tout de suite, il va falloir s'accrocher !

En effet, si le premier tome intrigue en installant les faits, très brumeux, la suite finit par révéler les différentes intrigues, mêlées les unes aux autres de manière plus complexe qu'on pourrait le croire au départ, mais sans qu'on n'ait, nous lecteurs, la moindre chance de pouvoir jouer à la pêche aux indices nous amenant petit à petit à la résolution de l'énigme. Trop d'éléments nous manquent, la chronologie notamment, assez difficile à suivre, et celui qui permet le dénouement du dernier acte est en fait un divinateur, Kyogokudo, personnage central tout à fait énigmatique, et clairement antipathique, méprisant et manipulateur, appréciant de se jouer de son entourage pour arriver à ses fins. Il enchaîne au fil des pages de grandes tirades très rapidement totalement obscures, faisant référence à un ésotérisme japonais peut-être très compréhensible pour un lecteur nippon, mais tout à fait abscons pour un lecteur occidental vite largué sous la masse d'infos abstraites et barbantes à souhait. Le divinateur passe son temps à tendre des pièges verbaux à ses interlocuteurs pour avancer dans ses réflexions, nous laissant quelque peu sur le carreau en cours de route.
Fort heureusement, si ces passages longuets cassent quelque peu le rythme de lecture, ils n'empêchent pas la compréhension de la résolution des divers mystères, parvenant au final à garder de leur force malgré une explication en fait relativement basique, bêtement humaine mais avec suffisamment de grains de folie au milieu pour ne pas décevoir froidement après avoir fait monter la sauce.
Les différentes personnalités rencontrées au fil des pages ont toutes leur part de folie, parfois passagère liée à leur envie, leur jalousie, leur idéalisation des autres, parfois plus profonde, plus cruelle, marquée par leurs expériences, leur environnement, leur passé, leurs difficultés sociales face à un monde qui n'a pas vraiment de place pour eux.

Le trait d'Aki Shimizu reste toujours aussi agréable à l'œil, fluide et lisible, permettant une bonne reconnaissance des multiples personnages que l'on rencontre, fort heureusement. La narration apparaît néanmoins parfois un peu confuse, notamment sur cette question de chronologie, même avec une lecture continue des 5 tomes.
Kyogokudo fait traîner l'ensemble avec ses révélations qui tournent un peu en rond, prenant quasiment les deux derniers tomes en entier, - il y a en fait très peu d'action, les meurtres et autres mystères sont vite mis en place et tout le reste tourne principalement à la parlote - mais les questions soulevées à la fin donnent un intérêt supplémentaires, permettant de faire rebondir les faits sur des réflexions plus complexes : les esprits torturés de cette histoire cherchaient simplement le bonheur, se leurrant simplement sur la manière d'y arriver, espérant qu'en effaçant les choses négatives de la vie, ils connaîtraient une joie ininterrompue... oubliant au passage que la vie est une succession de choses positives ou négatives et qu'en refuser une partie, aussi noire soit-elle, revient à vouloir gommer son humanité et son existence, se retrouvant alors comme un esprit égaré sans but dans une boîte...

Bref, une série un peu lourde à la lecture, plutôt exigeante, qui ennuira rapidement les amateurs d'action et risque d'assommer sur certains passages les plus acharnés, mais qui dévoile également des qualités de suspense et de réflexion plutôt intéressantes.

Droits images et couvertures: © Natsuhiko Kyogoku / Aki Shimizu 2010 - publié au Japon par Kadokawa shoten Co., Ltd., Tokyo



Retour liste manga


Meier Link
12-05-2012
Je suis du même avis que toi dans l'ensemble même si j'ai peut-être plus apprécié. J'ai terminé la série il y a quelques mois maintenant et c'est vrai que quand j'y repense, bizarrement ce sont surtout ces parties terriblement chiantes sur les explications sur les exorcismes et compagnie qui me viennent à l'esprit. C'est vraiment dommage que ces cours et théorisations viennent briser le rythme (déjà pas forcément haletant, mais c'est le genre qui veut ça on va dire) à ce point-là car le manga à beaucoup de qualités. Le dessin, impeccable, la galerie de personnages (peut-être un peu trop nombreux et pas tous utiles), l'ambiance sombre et travaillée,... C'est vraiment un manga intéressant mais comme le dit Morgan, il faut être assez courageux malgré tout. J'aurais également aimé un récapitulatif des persos et de leurs noms en début de tome, ça aurait facilité la compréhension car on s'y mélange vite...

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga