Nanairo Inko par Osamu Tezuka - 1981
5 volumes (édition terminée) - Asuka
5 volumes (édition terminée) - Akita shoten
Sens de lecture japonais - 105x150 mm - 6,50€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

L'Ara aux sept couleurs, c'est le nom d'un homme qui représente le dernier espoir des troupes de théâtre en manque de comédien pour leur premier rôle. Il est capable de tout jouer, avec une intensité qui rend les spectateurs enthousiastes. Mais l'Ara aux sept couleurs n'est en fait qu'un comédien amateur, dont personne ne connaît le vrai visage, le nom ou les origines. Son unique exigence quand il joue, c'est de pouvoir voler en toute impunité les spectateurs les plus fortunés de la salle. La police le sait, le connaît et cherche à le coincer depuis des années. Mais elle ne trouve jamais aucune preuve et l'Ara aux sept couleurs repart toujours libre.

Manga en 5 volumes d'Osamu Tezuka, ressemblant fortement dans sa succession de courtes histoires à Black Jack: un homme mystérieux dont on ne sait rien, au talent exceptionnel qui lui permet de réussir là où tous échouent, est appelé pour remplir des missions impossibles par des gens désespérés. Là où Black Jack est un médecin de l'ombre qui soigne les malfrats, l'Ara aux sept couleurs est un comédien voleur...
On regrettera cependant la rigidité de l'ouvrage (en édition poche, tout comme Black Jack) et les fautes d'orthographe de ce premier volume (Le ara aux sept couleurs ? C'est peut-être plus joli mais ce n'est pas français... pour preuve, le titre de la couverture a été modifié en ce sens mais pas les multiples reprises du nom à l'intérieur). Mais on remarquera les pages couleurs sur papier glacé en début de volume.



Retour liste manga


Moelu
13-07-2007
   Rarement cité dans les oeuvres fondatrices de Tezuka, Nanairo Inko brosse pourtant le portrait d'un personnage particulièrement charismatique et non dénué d'intérêt. Acteur virtuose, l'Ara aux sept couleurs possède néamoins un petit problème identitaire qui se tisse ne toile de fond entre chacune des petites histoire qui composent chaque volume. Si le coté "bandit au grand coeur" est vu, vu, et re-revu, une fois de plus Tezuka dépasse le lieu commun avec son énergie, sa maitrise graphique et son humour qui vient quand on ne l'attend pas. Et puis, je rêve peut-être mais il me semble qu'il y a là une excelente matière pour un travail dans le cadre scolaire sur le théâtre. Car en prenant comme trame de fonds pour chacune de ses histoire un classique du théâtre (international), Tezuka ouvre la porte à une magnifique vulgarisation littéraire du genre.
Un petit coup de coeur perso, jettez-y un oeil !

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga