Umizaru, l'ange des mers par Shûhô Satô - 1999
12 volumes (édition terminée) - Kabuto
12 volumes (édition terminée) - Shogakukan
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 6,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Daisuke Senzaki est un jeune garde-côte de 19 ans et c'est aujourd'hui qu'il va partir en mer pour sa première mission sur le Nagare. Avant son départ, il rencontre l'ambitieuse Miharu, journaliste débutante en mal de scoops. Par erreur, celle-ci se retrouve sur le bateau alors qu'il part au milieu d'une mer déchaînée répondre aux appels à l'aide d'un bateau chinois, le Phénix, en train de couler. Mais la cargaison cachée du navire naufragé risque d'apporter quelques problèmes inattendus...

Umizaru, l'ange des mers est un manga en 12 volumes signé Shuho Sato qui fait maintenant pas mal parler de lui avec sa seconde grosse série, Say hello to Black Jack, seinen qui fait un malheur au Japon et qu'on découvrira dès juin 2004 en France chez Glénat. Avant de s'attaquer à l'univers hospitalier, le mangaka nous immerge ici dans la vie quotidienne de garde-côtes japonais.

Le point de départ reste classique: on suit le premier jour de Daisuke Senzaki chez les gardes-côtes. Mais le manga commence de manière directe et efficace: nous voilà entraînés dans une mission périlleuse où tout peut arriver. D'office, le jeune homme va se retrouver confronté à la dure réalité. Il n'a rien d'un héros, de même que ses collègues, il n'est qu'un homme, sans expérience qui plus est, dont la vie ne pèse pas lourd face à une mer déchaînée. Mais son seul mot d'ordre est de rester en vie. Et donc pas d'héroïsme exacerbé ni d'idéalisme mais des réactions très humaines: la peur et ses conséquences physiques par exemple, on est bien loin ici du héros fier et sûr de lui qui trouve toujours comment s'en sortir sans jamais rien risquer. Non, Daisuke doute, hésite, il est terrifié, impuissant et ne souhaite qu'une chose, rentrer au port au plus vite, s'enfuir, mais il ne peut se résoudre à abandonner à la mort des gens qu'il pourrait peut-être bien sauver. Néanmoins, ses collègues sont bien là pour lui faire comprendre que tout n'est pas toujours possible, quelque soit sa volonté ou son courage...

Ce qui frappe d'emblée, c'est le parti pris réaliste voulu par l'auteur: les missions (au nombre de deux dans le premier volume, toutes deux très différentes dans leur rythme et leur traitement) font vraies, les dialogues sonnent justes, on se base sur des faits réels. Pas d'héroïsme donc, car durant les missions, on suit également les pensées de Daisuke et d'autres protagonismes, permettant ainsi de rester pragramatique face aux situations, bien loin d'un embellissement vide de sens, ici pas de complaisance déplacée. Et on ne reste pas focalisé sur Daisuke. Même si c'est bien lui le personnage principal, dont on découvre au fil des pages différents aspects, pas toujours très brillants mais qui le rendent humain, d'autres points de vue nous sont proposés. Celui de Miharu, jeune journaliste qui se retrouve assez loin de là où auraient dû la mener ses ambitions, l'habituel personnage féminin au caractère pas commode, qui rencontre Daisuke dans des circonstances franchement pas glorieuses mais qui va petit à petit, en même temps que le lecteur, apprendre à connaître le jeune homme. Les points de vue également des collègues du garde-côte au cours des missions, collègues qui ne restent pas ainsi que de vagues silhouettes sans épaisseur en arrière-plan et qui permettent en plus aux lecteurs de mieux comprendre et situer l'action sans casser le rythme. Très vite, on comprend d'ailleurs qu'il ne faut pas juger les personnages sur leur apparence mais bien attendre d'en savoir plus sur eux, leur passé, leurs expériences, avant de pouvoir comprendre leur point de vue. Inutile de dire que l'entrée de Daisuke chez les garde-côtes semble trouver son explication dans une histoire dramatique de son passé dont on n'a pour le moment pu découvrir que quelques bribes.
Le dessin, maîtrisé, fait au départ penser au style de Tsutomu Takahashi (dont on découvrira Jiraishin d'ici quelques mois chez Génération comics), c'est en tout cas l'impression qui m'est venue en découvrant la première page. Mais si le style se veut assez réaliste, il n'hésite pas pour certaines scènes plus comiques (car l'humour, pas toujours très fin mais assez efficace, a également sa place) à jouer sur la caricature, un peu à la manière d'un Fujisawa dans GTO. On regrettera, dans le premier volume du moins, des scènes d'action quelque peu fouillies et pas évidentes à suivre, mais qui par la même occasion débordent d'énergie, que ce soit l'energie du désespoir ou la soif de vivre... Cela permet de faire ressentir au lecteur cette impression d'impuissance face à des éléments qui le dépassent. Mais en dehors des scènes d'action, qui ne représentent après tout qu'une partie du manga, le quotidien des garde-côtes n'étant pas semé que de missions trépidantes, la narration est claire, y compris dans l'utilisation de quelques flash-backs bien placés.
Il ne reste alors plus qu'à voir ce que vont donner les onze prochains volumes...


- un dessin sachant allier réalisme et caricatures selon les situations
- des situations qui sonnent justes, sans héroïsme inutile ni morale pompeuse
- des personnages avec une véritable épaisseur, de simples êtres humains...
- un mélange humour-émotion-action qui marche bien
- difficile de savoir pour le moment vers quoi va se diriger l'histoire: soit rester très classique dans le style "récit initiatique" soit y ajouter une bonne dose de réalisme sans complaisance sur la société... à voir...

Au fil des missions, plus ou moins dangereuses, difficiles, trépidantes, chacun de nos deux personnages, Daisuke et Miharu, tous deux débutants dans leur métier respectif, vont apprendre, évoluer, devoir assumer les conséquences de leurs actes, et découvrir que derrière l'intitulé de leur poste se cache une réalité bien moins glorieuse mais riche d'enseignements sur la vie en général.


Nombre de volumes lus: 1 au 30-05-2004
Retour liste manga


oasiskun
03-11-2004
   g pu lire le premier volume g apprécié mé sans plus le contexte est très interressant pourtant l'histoire n'a pas l'air d'un grand interret puisque le champs d'action est reduit (tout se passe par rapport aux garde cote) mais je le conseil quand même si vous l'avez sous la main car les scene d'action sont vivantes!

tama`
31-08-2004
   un bon manga proposant un genre nouveau et qui est vraiment different des autres. le premier volume est tres bon, le second un peu moins (a mon avis) a cause de son manque de réalisme.......cependant meme si les situations sont un peu exagérées( tout le japon est en crise pour un ptit bateau qui est perdu...) ce manga reste un tres bon divertissement.
je le conseil donc a toute personne en mal de lecture en ce moment ou a la recherche de qqchose de nouveau

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga