Yotsuba par Kiyohiko Azuma - 2003
11 volumes (édition en cours) - Kurokawa
12 volumes (édition en cours) - Media Works
Sens de lecture japonais - 130x182 mm - 7,65€
Planning de sortie
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures allemandes Couvertures américaines Couvertures espagnoles

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Yotsuba, petite fille de cinq ans aux cheveux verts, vient d'emménager dans le quartier avec son père. Tous deux ne tardent pas à faire la connaissance de leurs voisins les Ayase, un couple et leurs trois filles. Celles-ci, de l'aînée jeune adulte à la benjamine à peine plus haute que Yotsuba, ne vont pas tarder à devenir, souvent involontairement, les nouvelles camarades de jeu de leur turbulente petite voisine...

Yotsuba est un manga toujours en cours au Japon où il est prépublié dans le magazine Dengeki Daioh de l'éditeur Media Works. Le même magazine que pour Azumanga daioh, la précédente série de Kiyohiko Azuma, déjà parue en France chez Kurokawa.

Là où Azumanga daioh suivait la vie d'une troupe de lycéennes légèrement décalées et joyeusement timbrées au travers de yon koma (collection de 4 vignettes pour une histoire), Yotsuba suit un cheminement plus classique pour raconter le quotidien de la petite fille et de son voisinage. Mais le but reste le même : le rire, la tendresse et même une bonne dose d'émotion.
Yotsuba, cinq ans, a tout à apprendre du monde qui l'entoure... et un insatiable appétit pour tout découvrir, à sa manière. Hyperactive, elle ne manque jamais d'énergie pour inventer un nouveau jeu ou essayer de comprendre les étranges habitudes des grandes personnes comme le travail ou le ménage. Ne connaissant de toute évidence aucunement la notion de gêne, elle débarque toujours sans prévenir, surgissant d'un coup chez les voisines avec une telle candeur et générosité qu'il est de toute façon bien difficile de lui dire non.

La troupe de personnages qui l'entourent ne manque pas de panache non plus.
Il y a Asagi, la plus grande des filles Ayase, un rien joueuse, qui adore faire tourner Yotsuba en bourrique sans que celle-ci ne puisse le comprendre, la notion de second degré lui étant totalement étrangère.
Fûka, la benjamine, est presque la victime de Yotsuba, celle-ci lui sortant toujours les pires choses au pire moment sans jamais se rendre compte de l'énormité de ce qu'elle raconte : sortir à une ado en plein chagrin d'amour qu'elle a de grosses cuisses, on peut deviner que ça manque un peu de tact...
Enfin, il y a Ena, la cadette, comprenant plus ou moins la manière de voir les choses de Yotsuba ce qui ne l'empêche pas d'être parfois un peu dépassée par sa façon de tout prendre au pied de la lettre.
N'oublions pas Mr Koiwai, le père de Yotsuba, jeune gars tranquille habitué à ne pas trop s'en faire pour sa fille, sachant à peu près la gérer y compris dans ses moments d'intense activité alors que lui ne rêve que de bonne sieste ou de quelques heures de travail acharné le nez sur son ordinateur.
Et puis il y a Jumbo le meilleur ami, un géant aux méthodes un peu maladroites quand il s'agit de flirter avec Asagi, totalement insensible à son charme un peu bourru. Tout ce beau monde s'active au rythme du quotidien, entre boulot, école, devoirs, sorties et jeux pour faire découvrir le maximum de choses à la très curieuse Yotsuba, devant toujours plus rivaliser d'imagination et d'astuces pour émerveiller la petite fille.

On pourrait facilement croire que les perpétuelles bêtises et étourderies de la petite fille auraient de quoi agacer... Et pourtant, elle le fait avec tellement de candeur et sans la moindre arrière-pensée, la moindre once de méchanceté, d'hypocrisie qu'elle désamorce toujours le moindre énervement en quelques secondes de lecture. Comment lui en vouloir pour avoir mangé le dernier éclair au chocolat ou traversé la ville toute seule à vélo pour apporter du lait à son amie, ne se rendant pas vraiment compte des conséquences du haut de ses cinq ans ?
Evidemment, une telle gamine dans la vie réelle serait rapidement insupportable mais dans le quotidien d'un manga bourré de tendresse, de gentillesse (mais pas de niaiserie) et de bonne humeur, tout passe... Et son père est là pour lui faire comprendre les limites à ne pas franchir (en tout cas, pas trop souvent...).

Droits images et couvertures: © Kiyihiko Azuma/Yotuba Sutazio 2003 - publié au Japon par Media Works Inc., Tokyo


- un dessin simple et sans fioriture
- des personnages tendres et attachants
- des histoires toutes simples qui mettent tout de suite de bonne humeur de par leur fraîcheur et leur sincérité
- on peut sans doute être agacé par le caractère de Yotsuba... sans doute...

Bonne humeur, voilà ce que procure la lecture de Yotsuba. Comme il est écrit à la fin de chaque volume, "Enjoy Everything". Oui, tout apprécier, minute par minute, avec les yeux d'une enfant rêveuse aux mille questions, sans mesquinerie, sans aigreur, sans cynisme... Voilà ce à quoi nous invite Kiyohiko Azuma avec sa petite Yotsuba, si simple et si joyeuse : un peu de fraîcheur, d'humour et de tendresse dans un monde de brutes...


Nombre de volumes lus: 6 au 11-10-2007
Retour liste manga


sica
25-03-2009
   Fan d'Azumanga daioh, c'est sans crainte qu'à peine avais-je repéré Yotsuba& que j'ai commencé cette série.
Evidemment, on pourra m'objecter qu'ici, il s'agit d'une petite fille et qu'avant c'étaient une troupe d'adolescentes et qu'à partir de là, Yostuba& est bien meilleur.
Mais le trait principal de l'oeuvre d'Azuma Kiyohiko, c'est la fraicheur. Et la tendresse profonde, ne l'oublions pas. Je crois que ce qui fait qu'on aime aussi naturellement les personnages, c'est parce que l'auteur nous communique sa tendresse pour eux.
Chaque note d'humour et de drolerie passe aussi simplement qu'une lettre à la poste parce que justement le rire qu'il dessine est d'un naturel étourdissant.
Je ne pense pas non plus qu'on puisse "cataloguer" Yostuba& son auteur dans les "gamineries". Aussi bête que je suis, je me sens extrêmement proche de sa vision. Je déteste les parapluies, j'adore sauter dans les flaques d'eau (ayant à présent un fils, j'ai enfin une bonne excuse pour le faire), et si ma meilleure amie avait été devant moi le matin où il neigeait tant (ou si j'avais su de façon certaine à quelle heure elle sortirait de chez elle), je sais que je lui aurais envoyée une bonne boule de neige direct dans la figure (elle m'a confirmé qu'elle avait pensé exactement la même chose).
Il n'y a pas de besoin de se forcer. Oui certaines histoires feront juste sourire, doucement mais si on ne se base que sur cette information "ah je ne vais pas me tordre de rire à chaque page", on rate les passages extraordinaires où je sais que je n'arrivais plus à tourner la page tellement je riais à chaque fois que je reposais mes yeux sur celle-ci.(rappelons le record: 12 mn de rire non stop sur une certaine page de "la vengeance de Yostuba&")et je crois pouvoir assurer qu'on ne peut pas rire autant sur ces histoires sans avoir lu le reste et s'être alors bien plongé(e)dans l'ambiance.
Je ne sais pas s'il s'agit vraiment de replonger dans un monde d'enfance ou de rire naturellement sans arrière pensée de choses drôles sans qu'il ait la moindre once de méchanceté et de culpabilisation.
Bref : Yotsuba, je t'aime.
(par ailleurs, l'amie suscitée a décidé que le deuxième prénom de son "peut-être si j'en ai envie un jour" enfant, s'il s'agissait d'une fille, serait Yotsuba)

Misa†o !
06-09-2008
Série très attachante !

Yotsuba est une série comme je n'en ai jamais vu: une narration simple et agréable, des dessins attendrissants, bref, tout ce qu'il faut !
Mais si on aime -comme moi- des séries poignantes, qui rendent accro, ou inoubliables on peut être un peu rétissant...

C'est une série très amusante mais c'est une série que l'on doit lire quand on veut se détendre ou penser à autre chose. Yotsuba est adorable, on se lasse pas d'elle.
Mais j'avoue que la série ne rentre pas dans mes tops 10.

Il s'agit tout de même d'une bonne idée de cadeau ou de passe-temps !

Karasu
05-06-2008
   Ce manga est une perle !

j'appréhendais au départ que les histoires tournent en rond au fil des tomes et finalement on ne s'ennuie jamais !

Mon chapitre préféré étant "La vengeance de Yotsuba" xD


Bonne lecture ! (et bonneS rigoladeS)

Anonyme 07-11-2007
Pour moi, ce manga est un ovni. Au début on fait connaissance avec une gamine hyperactive et amusante. On sourit en jalousant la naïveté déconcertante de cette petite fille, comme le souvenir d’une période à jamais révolue ou on était petit. Puis l'innocence et la pureté de Yotsuba vont petit à petit nous amener sur un chemin émotionnel très riche. On passe sans arrêt du fou rire à la petite larme d'attendrissement (quand Yotsuba pleure). Azuma a vraiment trouvé le ton juste qui nous fait dire chaque fois qu'on termine un tome: "Mr Kowai, je veux la même". Pour tous ceux qui peine dans un monde d'adulte. Hautement recommandé si vous avez passé une salle journée. J’adoooooooooooooooore !!!!!

TUNA IN THE BRINE
18-10-2007
   Ce manga va peut-être réussir à surpasser Azumanga Daioh!!!
D'une fraîcheur rarement égalé, toutes les pages de ce manga regorge d'idiotie emmellé de candeur, le tout saupoudré de bonne humeur. Mignon au possible il est littéralement impossible de ne pas craquer pour Yotsuba. Entourée de personnages tous plus loufoques les uns que les autres, chacune des péripéties de la petite, saura vous rappeler l'enfant que nous avons été(sommes encore parfois).
A lire d'urgence!!!

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga