Diabolo par Kei Kusunoki / Kaoru Ohashi - 2001
3 volumes (édition terminée) - Soleil Manga
3 volumes (édition terminée) - Sobisha
Sens de lecture japonais - 128x182 mm - 6,95€
Pas de planning
Couvertures japonaises Couvertures françaises Couvertures américaines

Donnez votre avis

Il y a dix ans, deux petits garçons ont été accusés d'avoir tué une fillette. Son corps n'a jamais été retrouvé... Mais voilà qu'aujourd'hui, des choses étranges commencent à se dérouler en ville. Des adolescents de dix-sept ans deviennent des meurtriers démoniaques, les incidents macabres se multiplient. Ren et Rai, les deux garçons autrefois accusés, doivent alors utiliser leurs pouvoirs infernaux pour tenter de découvrir ce que cela cache...

Diabolo est un manga en 3 volumes signé par deux soeurs, Kei Kusunoki (mangaka de l'éphémère Girls Saurus chez Muteki et d'Innoncent W, un jour chez Kami) et Kaoru Ohashi, que Soleil Manga nous propose en version française.

Nous voilà donc à la poursuite de démons d'opérette, s'amusant mollement des gros vices et des désirs inavouables de l'être humain : être plus belle pour trouver des amis, être plus fort pour sauver ceux qu'on aime, rester jeune éternellement, etc. Oui la société est toute pourrie, bousillons la puisqu'elle nous a bousillés la première... Vous demandiez des clichés, vous allez être servis.

Le dessin fait dans le shôjo classique mais relativement maîtrisé ce qui n'est par contre pas le cas de la narration : brouillonne, confuse, elle rend même certains chapitres pratiquement incompréhensibles, tant on ne sait pas qui fait quoi, pourquoi, comment... Les dialogues restent dans le simpliste poseur, abusant d'un trop plein de sérieux même s'il y a parfois quelques petites et timides notes d'humour qui hélas tombent à plat. Les agissements de tous les personnages, totalement illogiques, sont motivés par des pensées futiles et puériles, donnant alors un côté un peu nauséabond à l'ensemble, où la mort est traitée de manière plutôt légère et gratuite. Ca charcute et zigouille à tour de bras pour des raisons idiotes et le scénario oscille entre le prévisible et le tiré par les cheveux pour faire classe avec en prime un final d'une affligeante banalité.
Bref, la seule chose de diabolique dans ce manga, c'est son niveau diablement bas...

Droits images et couvertures: © Kei Kusunoki & Kaoru Ohashi 2001 - publié au Japon par Sobisha Inc.



Retour liste manga
Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga